Home / Vélo / Suspensions AVS fini les douleurs liées aux vibrations

Suspensions AVS fini les douleurs liées aux vibrations

black city bike parked beside brown brick wall

Il y a quelques temps, nous avions interviewé René Tranvoiz (lire l’itw ici). Ce passionné de cyclisme et de belles machines nous décrivait avec ferveur son amour pour « la bicyclette » et surtout son invention, les suspensions AVS. À l’époque, MBK lui avait commandé 24 000 fourches !

Aujourd’hui, cette invention testée par des champions de l’époque revient sur le devant de la scène dans notre magazine.

Équipé de cette fameuse fourche anti vibration, mais également du système adapté à la selle, nous avons pu effectuer un test de plusieurs semaines. Les sorties variaient de 20 à 50 km. Le but, évaluer le confort de ce système.

Suspension AVS

J’ai donc utilisé le produit sur plusieurs types de sorties :

  • Vélo taff
  • Balades
  • Sportives

 Les premiers coups de pédales

Un des problèmes majeurs de tout cycliste qui borne un peu, est le mal au fessier et aux bras. Je ne déroge pas à la règle malgré plusieurs changements de selle.

Lors des premières sorties, je n’ai pas immédiatement remarqué de changement majeur au niveau de la qualité de conduite. C’est au fur et à mesure des kilomètres et des sorties que j’ai eu la sensation d’être moins fatigué et tendu.

Je dois dire qu’avec ce système de suspension AVS, les douleurs ont considérablement diminué après seulement quelques sorties. Au point que certaines séances plus courtes (30km) n’ont généré aucune douleur et même, sur la selle d’origine qui me tiraillait avant au bout d’une heure. (Oui je sais il faut que je change « d’assise »).

« Je me suis rapidement habitué au confort de ces suspensions ».

C’est fluide sur terrain peu abimé. Le système absorbe bien les chocs des aspérités de la route pavée. Il y a dans ces deux suspensions, un certain équilibre dans le confort.

Ce qui est le plus surprenant, et une sacrée innovation ; c’est la force de suspension inversée.

« Le confort s’exerce sans réduire la performance et les watts du biker ».

La suspension AVS est sollicitée non pas du haut vers le bas comme la plupart des suspensions sur le marché mais à l’inverse du bas vers le haut. Cela a pour effet de contenir les vibrations dans le cintre. Le système permet en plus de continuer à envoyer du braquet.

Suspension AVSJ’ai pu vérifier la qualité de confort lors d’une sortie « vélo taff » avec une autre monture. C’est à ce moment précis que je me suis rendu compte de la différence de vibration très marquée dans les bras, et le retour progressif des douleurs au postérieur. On s’habitue vite au confort.

Je mesure la chance aujourd’hui d’être équipé de ce système qui n’est malheureusement pas encore commercialisé. Je ne peux alors que le conseiller pour les sportifs, sujets à ce type de douleurs.

Amis sportifs, cyclistes, vététistes, riders, si cela vous intéresse, n’hésitez pas à prendre contact avec Renée Tranvoiz pour échanger avec lui sur l’avenir des suspensions AVS.

Suspension AVS

Nos précédents articles Vélos

À propos de MATHIEU JESEQUEL

Check Also

Vélo Mad

Le vélo MAD ouverture du showroom parisien

Mad : jeu de mots pétillant franco-anglais Il indique simultanément sa provenance et son concept, un …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Aenean commodo nunc massa in commodo id, sit ut adipiscing