Home / Chaussures / Altra Rivera modèle Femme – Le zéro drop à la portée de toutes

Altra Rivera modèle Femme – Le zéro drop à la portée de toutes

Rivera

Débuter en running avec le zéro drop

La marque américaine Altra running, propose la Rivera. Ce nouveau modèle de chaussure de running (printemps/été 2021) donne la possibilité aux coureurs et coureuses d’essayer le Zéro Drop™. Technologie phare de la marque Altra (lire notre article sur la marque), avec le Foot Shape™, elle permet d’évoluer avec une foulée plus naturelle. Notre rédactrice a donc testé (pour vous lectrice) ce nouveau modèle.

La réception du modèle

A l’ouverture de la boite, je découvre une chaussure blanche, au look plutôt élégant, avec un intérieur et une languette rose fluo. Une légère teinte sur le logo, de chaque côté de la chaussure rappelle la couleur intérieure. Le laçage est classique et la semelle intermédiaire en Ego™ (pour en savoir plus, consulter le site de la marque). La semelle extérieure laisse apparaître des stries et le dessin du squelette du pied (stylisé bien sûr).

Semelle

En observant l’intérieur de la chaussure, j’aperçois à l’avant et à l’arrière quelques renforts qui annoncent une course plus dynamique. Chaussure en main, la légèreté du modèle me frappe immédiatement (186 g en taille 37,5). Le maillage de l’empeigne (dessus de la chaussure recouvrant la partie antérieure du pied) semble assez aéré, pour laisser le pied respirer. Me voici donc prête, à arpenter les routes et les chemins du Parc de Saint-Cloud avec le zéro drop.

L’essentiel

  • Discipline : Course à pied
  • Utilisation : Route et chemins
  • Type de foulée : Neutre
  • Usage : Régulier (1 à 2 fois par semaine)
  • Couleur testée : Blanc
  • Autres Coloris proposés : Vert menthe, rose corail
  • Poids de la coureuse : Moins de 65 kg
  • Poids de la chaussure : 186 g en taille 37,5
  • Drop : 0 mm
  • Hauteur d’amorti : 26 mm
  • Prix : 130 (on peut les trouver en solde à 108 euros chez I-Run)
  • Technologies utilisées : Foot Shape™, Zéro Drop™, Semelle intermédiaire en Altra Ego™, InnerFlex™ pour la semelle extérieure (lire l’article sur la marque pour plus de détails)

Le look

Le Test

Les routes et les chemins du Parc de Saint-Cloud vont me donner l’occasion, de m’initier aux zéro drop et de tester un modèle dynamique en course à pied. A raison d’une à deux séances par semaine, je vais pouvoir détailler point par point mes ressentis sur les différentes technologies de la marque.

Le Foot Shape™

ADN de la marque, le Foot Shape™ garantit de l’espace au pied. La chaussure est tout simplement plus large à l’avant, pour permettre aux orteils de prendre naturellement leur place. Effectivement, pendant mes séances d’une heure et vingt minutes en moyenne, mon pied n’est plus compressé, comme sur les modèles traditionnels. J’ai mieux appréhendé le terrain ; ce que je n’ai pas ressenti avec mes anciennes chaussures de route. Je ne déplore donc également aucun frottement, au niveau des orteils. Le seul facteur limitant peut être la chaussette. Mes séances sont donc plus confortables.

Test Rivera

Zéro Drop™

C’est la première fois, que je cours en « zéro drop ». Au départ, il a fallu que je m’y habitue, car j’ai tendance à courir naturellement en attaquant avec le talon. Lorsqu’on oublie de se concentrer sur sa foulée, l’épaisseur de la semelle (26 mm rappelons-le) suffit à limiter les chocs et corriger les erreurs de parcours. Au bout de quelques kilomètres, ma foulée est devenue plus dynamique. Étonnamment, je me suis mise à courir spontanément sur l’avant du pied.

Le poids maintenant

La légèreté du modèle est la première sensation, quand on enfile les Altra. J’ai l’impression de ne pas avoir de chaussures aux pieds et du coup une meilleure mobilité globale, particulièrement dans les montées.
Surtout, je n’ai pas eu l’impression de courir avec des “boulets aux pieds”. C’est toujours ça de gagné. Même si mes chaussures classiques de route restent assez légères pour la plupart. La course en montée ou en descente s’en trouve de ce fait, facilitée.

Le dynamisme

Les modèles, de la gamme route, de chez Altra Running gagnent en dynamisme, grâce à la légèreté de la chaussure et la technologie Zéro Drop™. Celui-ci est accentué par la semelle intermédiaire en Ego™, qui est assez réactive. Le modèle a bien répondu, de ce côté-là à mes attentes, quelque soit l’inclinaison du terrain. Le produit est donc tout à fait adapté à mes séances d’endurance.

Course

Stabilité

J’ai trouvé la Rivera assez stable. Pas de torsion inopinée, même si le terrain sur lequel j’évolue est par endroit caillouteux. La semelle extérieure en Innerflex™ y joue pour cela, un rôle primordial. Elle est plissée et permet ainsi, de mieux adhérer au terrain. Je peux donc évoluer en toute sécurité. Le modèle dispose aussi, d’une épaisseur de semelle inférieure aux chaussures, que j’avais l’habitude d’utiliser. On y gagne en poids, mais également en stabilité.

L’aération du mesh

La Rivera, de chez Altra évacue bien la transpiration, car le mesh, c’est-à-dire le maillage de l’empeigne est suffisamment aéré. Il convient donc parfaitement à des sorties d’endurance longue par temps chaud.

A l’arrivée

Altra développe là un modèle, destiné aux pratiquantes de course sur route, désireuses d’avoir une foulée plus dynamique. La Rivera permet d’évoluer avec beaucoup de confort. C’est une chaussure aussi élégante qu’efficace. La Rivera offre également la possibilité de débuter en Zéro Drop™. Les coureuses confirmées y trouveront sans doute leur compte, sur des courses ou entraînements n’excédant pas le semi-marathon.

Foulée

Les plus du modèle

La légèreté, la flexibilité et le dynamisme. La possibilité de découvrir et de s’adapter au Zéro Drop™. La chaussure s’adresse aussi bien aux néophytes, qu’aux coureuses plus expertes. Elles permettent aussi d’évoluer vers les modèles encore plus dynamiques et plus légers de la marque, voire de passer au minimalisme.

Ce que j’ai le moins aimé

Au bout de trois utilisations et avec la transpiration, la languette rose fluo de la Rivera a déteint sur le mesh de la chaussure, sur les lacets et mes chaussettes. Je ne fais d’habitude pas attention à mon look, quand je cours. Cela ne m’a donc pas gênée particulièrement, mais mes chaussettes blanches ont pris une petite teinte rosée. C’est cependant dommage si on veut porter le modèle en “mode casual” car ces chaussures sont vraiment élégantes. Il n’y aurait pas ce problème avec les autres coloris de la marque (sauf si l’on porte des chaussettes blanches peut-être).

Rivera

Je peux regretter également la séparation avec le chaussant. En effet, la couture m’a générée, dès la deuxième sortie, des ampoules sur le coté de la voûte plantaire. A voir si c’est le cas, pour tous les types de pied …

Rivera

Pour s’équiper

À propos de Frédérique Trawicki

Check Also

Dynablast

Test – Asics Dynablast – Modèle homme

Dynablast, le confort pendant les entraînements La préparation, en course à pied et dans tous …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

libero venenatis Donec libero. tristique efficitur. Phasellus pulvinar diam ultricies