Home / Textile / Test Brubeck : Boxer BASE LAYER

Test Brubeck : Boxer BASE LAYER

Brubeck Base Layer

Qui n’a jamais eu d’irritations à l’entrejambe, sur une épreuve de longue distance. Souvent sujet à ce genre de désagrément, il m’est toujours difficile de trouver « boxer à mon… ».

Le nouveau boxer Base Layer, de la marque européenne Brubeck, relègue les irritations au ban des souvenirs.

La réception

« On ne se lasse jamais de la qualité du packaging de la marque. »

En effet, chaque textile est soigneusement rangé dans une boîte en carton, façon tiroir. Pas de plastique et un étui que l’on pourra réutiliser en rangement :

  • Barre de céréales
  • Gel
  • Et autres produits électroniques, comme les chargeurs de montres

On ne peut que féliciter la marque et encourager les autres à prendre exemple.

Brubeck Base Layer

Le toucher

Quelle douceur !  Au toucher comme à l’essayage. Le textile est hyper extensible et vient coller à la peau avec une ergonomie diablement efficace.

L’essayage

Lors de l’essai, le boxer laisse apparaitre tout le maillage. Celui-ci est précis et de bonne facture. Rien d’étonnant, quand on sait que Brubeck est propriétaire de ses métiers à tisser et contrôle la qualité du début de la production, à la mise en boîte, en passant par la colorimétrie.

Caractéristiques techniques

  • Utilisation : trail/running, sports outdoors/ lifestyle
  • Composition : Polyamide 53%, polypropylène 43% élasthanne 4%
  • Poids : 144 g/m2
  • Prix : 27,90 €

Sur le terrain

« Le boxer a subi un test grandeur nature sur une ultra distance ».

Lors de la couverture presse de la rédaction sur l’UTMJ, Ultra Trail des Montagnes du Jura, (lire les résultats) je me suis équipé du fameux boxer sur la « Franco-Suisse » ; 113km/4500D+.

Pour les férus de data, nous sommes partis le samedi à 5h00 ; une arrivée après 23h06 de course, le dimanche à 4h06.

Après un rapide scan du corps, on ne parle pas des pieds un peu fatigués, mais bien ce qui nous intéresse, à savoir le comportement du boxer lors de cette aventure.

Le premier point important, est le confort. À plusieurs points-clés de la course, (ravitaillement, base vie, …) je me suis fait la réflexion de ne pas avoir « encore » d’irritations. Au fil des kilomètres, on oublie facilement que l’on porte le boxer. Cela laisse mon esprit vagabonder vers des pensées plus légères (un ultra, c’est comme une sorte d’introspection).

Brubeck Base Layer

Le second point est, après réflexion, la qualité d’évacuation exceptionnelle du textile. En effet, les irritations sont dues essentiellement à la forte répétition de frottement sur les parties internes de l’entrejambe ; associée à une transpiration mal évacuée. Là aucune irritation, même pas un début de rougeur.

C’est bien la première fois, que je n’arrive pas complètement brûlé sous l’arche d’arrivée. Merci le boxer base layer de Brubeck !

Parlons un peu technologie

Le boxer Base Layer est conçu sans couture, en double couche. La couche externe est constituée de tissu Aquarius Moisture Management. Il sert d’isolant et assure un haut niveau d’absorption (je n’ai pas eu froid dans la nuit Jurassienne).

La couche interne est dotée d’ions d’argent, aux propriétés d’évacuations exceptionnelles. Cette technologie neutralise ainsi les mauvaises odeurs (technologie BTP). Enfin, la structure multi-fibre assure la totale liberté des mouvements.

Brubeck Base Layer

L’arche d’arrivée

Vous l’aurez compris, ce boxer Base layer de la marque Brubeck remplit toutes les qualités, pour une pratique intensive de sports outdoors, dans un confort optimal.

Le petit plus ; celui-ci est également adapté pour une utilisation urbaine. Il permet d’aller au bureau en mode confort.

Pour vous équiper ; c’est par ici Brubeck

Pour lire nos précédents articles sur le matériel ; c’est par là

À propos de MATHIEU JESEQUEL

Check Also

Wakae

Eco-responsabilité avec Wakae – Short et T-Shirt Atlantique

Une marque engagée Nous avons été séduits à la rédaction du P’tit Trailer, par la …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.