Home / Textile / Test de la veste Thunderstorm 25/75 de Compressport

Test de la veste Thunderstorm 25/75 de Compressport

Thunderstorm

Paré à toutes les conditions avec la veste Thunderstorm

La marque helvétique Compressport est spécialisée dans le triathlon. C’est même une référence dans le domaine. Elle connait depuis quelques années, un essor certain dans le monde du trailrunning, notamment avec son athlète vedette Aurélien Dunand-Pallaz, vainqueur en 2023 de la Hardrock 100 miles et du Grand raid de la Réunion.

Thunderstorm

Pour la saison automne-hiver 2023/2024, Compressport a mis sur le marché, en septembre dernier, une veste imperméable et coupe-vent ultralégère. Avec ses 25000 ¹schmerbers et 75000 ²MTVR, d’où l’appellation Thunderstorm 25/75, la veste garantit une étanchéité à toute épreuve.

Pour en savoir plus

L’essentiel

  • Prix : 350 €
  • Poids : 126 g
  • Une seule couleur proposée : noir
  • Tailles : XS – S – M – L – XL
  • Coupe ajustée
  • Matière extensible sur les manches
  • Coutures étanches
  • Zip intégral doublé autobloquant
  • Protège-glissière
  • Revêtement déperlant

Étanchéité

  • Membrane 3 couches
  • Étanchéité : 25000 ¹schmerbers
  • Respirabilité : 75000 ²MTVR

N.B. :

  • ¹Schmerber : le schmerber mesure le degré d’étanchéité ou d’imperméabilité
  • ²MTVR : la mesure MVTR (taux de transmission de la vapeur d’eau) calcule la quantité d’eau (sous forme de vapeur) que le tissu laisse passer en 24 h. La MVTR s’exprime en g/m²/24 h

Référence

Sur le terrain

Entraînement

Thunderstorm

Le temps maussade et pluvieux me permet d’exploiter au maximum, les qualités de la veste Thunderstorm de chez Compressport. Équipé d’un collant, d’une sous-couche et de la veste, j’effectue de nombreux footing au parc de Saint-Cloud et je suis à chaque fois surpris par la légèreté du produit. Avec sa coupe près du corps, on a une totale liberté de mouvement. La veste est suffisamment étanche et résiste parfaitement aux intempéries. Pluie et vent n’ont qu’à bien se tenir …

La capuche, munie de sa bande élastique englobe si bien la tête, que je ne suis pas gêné pour évoluer sur des terrains variés. Je n’ai qu’à me préoccuper de ma course et de ma position, sans me soucier de dégager la capuche à chaque mouvement de tête, comme c’est souvent le cas avec d’autres modèles.

Capuche

Avec la Thunderstorm, Compressport ne s’embarrasse pas du superflu. Une seule poche sur la poitrine équipe la veste. Elle permet de ranger un téléphone portable voire un bonnet ou quelque produits énergétiques en cas de besoin. Avec sa coupe asymétrique et des manches un peu plus resserrées aux poignets et extensibles, on est paré pour la performance.

RaidNight41

Les conditions

J’attendais ce moment depuis une année ; courir la raidNight41 ; un trail nocturne en forêt dans le Vendômois. Les conditions étaient idéales, pour éprouver la veste dans ses moindres détails : de l’humidité et du froid. J’avais donc hâte de connaître la résistance du produit aux basses températures (3°C le jour de la course, moins en ressenti) et de tester l’évacuation de la transpiration. Un collant long, une sous-couche, un t-shirt, par-dessus la veste Thunderstorm et un sac à dos de 7 litres constituaient l’essentiel de mon équipement, cette nuit-là.

Course

La course

Dès les premiers kilomètres, je sens que le T-shirt est en trop ; j’aurais dû me contenter du haut thermique manches longues et de la veste. J’ai déjà bien chaud et je n’aurais pas à me plaindre durant toute la durée de la course. La veste couvre bien le haut du corps et la capuche isole correctement la tête du froid extérieur. La fermeture zippée permet aussi d’avoir la gorge bien protégée (encore plus en ajoutant un foulard). J’évolue sans entrave et me concentre sur le terrain, où les appuis sont rendus délicats à cause de la boue.

Grâce à la grande poche sur la poitrine, j’ai facilement accès à mon téléphone, qui subit un peu les stigmates de la condensation. Côté transpiration, rien à redire ; mes vêtements sous la veste ne sont pas mouillés outre mesure. Cela m’évite d’avoir encore plus froid. 3 heures et 50 minutes plus tard, ce n’est pas l’équipement qui m’a freiné mais plutôt le physique. Je franchis la ligne éreinté, mais pas frigorifié. Merci Compressport.

Les plus du produit

La veste

  • Excellente imperméabilité et respirabilité (grâce à la membrane trois couches)
  • Convient par temps de pluie avec son revêtement déperlant efficace
  • Convient aussi lorsqu’il fait froid (comme sur-veste avec une ou plusieurs sous-couches, en fonction de la température extérieure)
  • Homologuée pour les ultras comme l’UTMB (25000 schmerbers ; ce qui est supérieur aux 10000 exigés)
  • Coupe près du corps, resserrée aux poignets
  • Capuche enveloppante
  • Gain de place et encombrement minimum, elle se replie dans sa poche
  • Charge minimale
  • Résiste bien à l’abrasion (d’un sac par exemple)

Les moins

  • Le prix peut-être, mais la veste est un concentré de technologies

Ligne d’arrivée

La veste Thunderstorm de Compressport est un accessoire efficace contre les intempéries. Que l’on parte en footing, en trail, en randonnée ou en vélo, on est toujours bien protégé. Fini les kilos en trop, elle se transporte facilement dans un sac ou dans une ceinture type Freebelt (le test), et elle n’occupe que très peu de place. Cela constitue un gros avantage, si l’on veut diminuer le poids des affaires que l’on transporte lors d’un trail ou un ultra trail, quand on sait que chaque kilogramme compte.

Détails

Compressport propose là un produit tout à fait convainquant. De plus la veste respecte les normes du matériel obligatoire pour les ultras de l’UTMB, puisque l’organisation exige une veste avec capuche, imperméable et respirante, avec un minimum conseillé de 10000 schmerbers.

Où s’équiper

À propos de Nicolas Trawicki

Check Also

No Sweat Short

Test DU/ER – Shorts et pantalons techniques

DU/ER une marque pour les adeptes d’un mode vie actif La rédaction du P’tit Trailer …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *