Home / Calendrier Trail / LA COURSE DU MUNHOA, UNE PETITE COURSE QUI A TOUT D’UNE GRANDE

LA COURSE DU MUNHOA, UNE PETITE COURSE QUI A TOUT D’UNE GRANDE

Lorsque l’on arrive au mois de septembre, c’est la fin des vacances avec la rentrée, mais surtout les trails qui deviennent de moins en moins nombreux. Bon, on est d’accord, le début de mon article n’est pas très vendeur. La saison s’achève souvent avec la mythique Diagonale des Fous. D’ici là certaines courses sont là pour tirer leur épingle du jeu. C’est le cas de la course du Munhoa pour sa 11ème édition, dans le tout petit village de Lasse. Là vous vous dites, cool, mais c’est où Lasse. Je vous laisserais bien chercher comme des grands sur Google Map, mais vous avouerez que ce ne serait pas sympa de ma part.

Allez je vous aide un peu, même beaucoup. Lasse est un petit village qui se trouve dans la province de Basse-Navarre de notre superbe Pays Basque. Ce village est peuplé d’environ 340 irréductibles villageois implantés sur 14,79 km². Comme tous les Basques, ils sont fiers avec de superbes valeurs, amoureux de leurs terres, de la langue et de la culture locale. Ne nous voilons pas la face, il y a aussi les fêtes, le folklore, les apéros et barbecues, on est dans le sud-ouest. Lasse est situé au pied de plusieurs sommets qui sont entretenus, de génération en génération, par les 25 exploitations agricoles et les bénévoles aussi bien sûr ! La commune est drainée par la Nive d’Arnéguy, le ruisseau de Hontalatzé, et par divers petits cours d’eau. C’est un village typique de chez nous avec son église chargée d’histoire, ses lavoirs, son fronton pour jouer à la pelote, son restaurant, les brebis, les vaches, les chèvres…

Avant de parler du trail, pour ceux qui se disent que je manque encore d’arguments pour venir courir chez nous, je vais vous aider. Vous pourriez en profiter pour faire du tourisme en plus de la course car Lasse se trouve à côté de :

  • Saint Jean Pied de Port : un des plus beaux village de France,
  • Irouleguy : pour ses vins,
  • Banca : pour ses truites,
  • Les Aldudes : pour ses porcs Kintoa, avec la charcuterie,
  • Tous les villages aux alentours : le fromage de brebis.

On pourrait même aller plus loin avec le piment d’Espelette, les taloas et les gâteaux Basques. Ca tombe très bien c’est la fête du gâteau Basque à Cambo, comme par hasard. On mange bien chez nous, c’est important de partager un bon repas. Maintenant que vous allez venir, je vais vous parler de cette superbe course.

Cette matinée sportive, qui est organisée par l’association Lasartarrak, est riche en possibilités. Le bureau et ses 9 membres, élus depuis 2019, ont à cœur de vous proposer une belle édition. Vous avez le choix entre :

  • Une randonnée de 10 km pour 600 m de dénivelé,
  • Une randonnée de 16 km pour 1000 m de dénivelé,
  • Le fameux trail de 19 km  pour 1100 m de dénivelé.

Il y en a pour tous les goûts, il ne faut donc pas hésiter à venir en famille. D’autant plus qu’après la course l’association vous propose de rester sur place pour vous péter le bide de sandwichs, ou des fameux et reconnus taloas de Lasse, enfin je crois. Afin de faire glisser tout cela, une buvette sera également prévue, avec modération bien entendu. Finir par partager une bière avec les autres coureurs, après la course cela va sans dire, est une belle coutume. Je reste persuadé que le sport n’est beau que s’il est partagé et devient collectif, que ce soit sur la course ou après. 

Sur le papier le trail peut paraitre facile, et bien que nenni les fripouilles, vous allez grimper le Munhoa (1021 m d’altitude) ! Cela reste un trail de montagne dont le tracé est relativement technique. Il comporte cependant beaucoup de passages permettant aux avions de chasses d’exprimer leur vitesse et d’avaler les kilomètres. De s’envoler parmi les vautours, mais attention de ne pas devenir leur carcasse. On passe de singles à des routes plus larges, en empruntant des portions du GR10. Du chemin à flan de montagne aux sentiers carrossables et des tracés de brebis. Vous apprécierez les différents types de sols : herbeux, terres, cailloux, pierres. Un terrain de jeu varié, les amateurs de pur trail vont apprécier.

Les plus de cette course ?

  1. Aujourd’hui on recherche toujours à organiser des trails de plus en plus longs. Les débutants ou intermédiaires ne courent que des 10 km. En effet souvent la distance d’après passe au delà des 21 km voire plus, et ils n’osent pas. De ce fait 19 km c’est une distance extra pour ceux qui souhaitent tester un peu plus long, mais sans en faire trop. Attention tout de même 1100 m de dénivelé cela va quand même piquer sur les cuissots, vous faire chauffer vos petits mollets et vous faire monter le cardio à en faire décoller une fusée,
  2. Le mois d’octobre est toujours magnifique chez nous. Il fait généralement très bon, pas trop chaud ni trop froid. Il va même faire un soleil radieux, enfin c’est ce que prédit Madame Soleil à trois semaines prêts. 
  3. Si vous avez de la chance vous pourrez apercevoir les fameux vautours au sommet. Ok, les premiers les verront peut être, avant de les faire fuir avec tout le vacarme des pompes qui claquent sur la terre,
  4. Cette fois-ci pour les derniers : il y a des cèpes partout en ce moment. Donc si vous avancez aussi vite que moi, pensez à prendre une poche pour ramasser, les premiers ne les verrons pas et en plus ils partent toujours léger,
  5. Ben l’ambiance ils sont tops à Lasse.

Ne laissez pas passer la date de cet évènement en vous inscrivant dès à présent sur pborganisation.

pour cette course qui se déroulera le dimanche 2 octobre

Je connais personnellement beaucoup de bénévoles, qui sont devenus des amis ou des clients, faut bien bosser aussi. Je peux vous garantir que cette course reflètera l’engagement, les trippes et la passion qu’ils y mettent depuis plusieurs semaines afin vous offrir une magnifique journée. Vous devez pensez que je ne suis pas objectif car je les connais. C’est justement parce que je les connais que je sais que ce sera top. En plus ça va leur mettre la pression pour viser encore plus haut. 

A titre personnel, je serai présent sur la ligne de départ avec l’association de joelette : Hegoak Mendian pour amener Léa au sommet, sur le 19 km bien entendu. Voilà comment ne pas courir pour soi, mais pour les autres. D’autres coureurs de mon association Sokorritzaileak, les traileurs secouristes seront également présents, plus on est de fou plus on rit. 

La course du Munhoa pourrait passer pour une petite course, mais elle reste immense par l’état d’esprit.

À propos de Thomas De Peyrecave

Check Also

Kilian Jornet et Emelie Forsberg rejoignent l’équipe COROS

Photo : Kilian Jornet Foundation Kilian Jornet et Emelie Forsberg font de COROS leur nouvelle …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.