Home / Triathlon / Combinaison de triathlon – Falcon Aero 4.0

Combinaison de triathlon – Falcon Aero 4.0

Falcon Aero

Le confort et la qualité danois

Saysky, me direz-vous ? On m’en parle un peu par hasard, mais je ne connaissais pas. La marque est récente, puisqu’elle date de 2013 (lire l’histoire de la marque sur la page de la rédaction). J’y découvre, en visitant leur site, du textile aux couleurs et aux motifs originaux, pour la course à pied et le vélo, comme la combinaison Falcon Aero 4.0.

Je suis aussitôt envahi par un sentiment de fraicheur et d’entrain à l’idée de revêtir les tenues de la marque. Ici, on est loin du classique.

Logo

Rien d’étonnant donc, à trouver chez la jeune marque danoise du textile de qualité, pour le vélo et le triathlon. En effet, Copenhague n’est-elle pas la capitale mondiale du vélo, avec ses 350 km de pistes cyclables ? Avec Saysky, le vélo acquiert ses lettres de noblesses, au pays des contes d’Andersen.

Peut-être y croiserez vous alors, une petite sirène si vous arpentez les routes, vêtu de la tenue de vélo Falcon Aero suit 4.0. Pour l’instant je me contente des rives du bord de Seine et de l’Orge, ainsi que des routes sinueuses, de la vallée de Chevreuse. Je joins donc l’utile à l’agréable. En effet, cela me permet de tester cette tenue tout en un, de chez Saysky.

Éléments essentiels

  • Unisexe – coupe slim
  • Couleur : noir avec faucon imprimé
  • Composition : 80 % polyester – 20 % élasthanne
  • Coutures collées sous les bras
  • Combinaison manches et jambes courtes
  • Tissu en filet, sur le haut du corps pour une aération maximale
  • Enfilage et enlèvement faciles avec le système de fermeture éclair  YKK ®, qui permet de meilleurs mouvements et un excellent maintien pour l’aérodynamisme
  • Fermeture éclair placée sur le devant pour une durabilité renforcée et anti-accroche
  • Pad au niveau des fessiers, allégé pour le vélo. Celui-ci intègre des trous d’aération, avec une mousse à mémoire de forme
  • Deux poches à l’arrière pour des compléments alimentaires
  • Prix : 167 euros
  • Taille : du XS au XL

Falcon Aero

A la loupe

  • Les différents types de tissu utilisés sont sélectionnés en Italie et en Suisse. Chacun d’eux optimise les performances aérodynamiques, grâce à son emplacement stratégique.
  • Les matériaux sont spécifiquement développés pour le triathlon. Ils sont composés de polyester et spandex, pour des mouvements optimum et une bonne évacuation de l’eau, donc de la transpiration
  • Les parties avant et arrière sont conçues avec une finition en coldblack® qui fournit une excellente protection contre la chaleur et le rayonnement UV (UPF 50+)
  • Le tissu sur les bras, les épaules et le cou est ultra confortable mais également extensible, avec une coupe ajustée.
  • Cette combinaison de triathlon, ultra légère offre une bonne compression ainsi q’une excellente respirabilité. Le tout permet un aérodynamisme permettant une performance optimale

Sur le terrain

Les conditions du test
  • Discipline : Cyclisme sur route
  • Conditions : Vélo-taf et sorties du dimanche
  • Distance : 200 km environ en banlieue parisienne et 200 km en Vallée de Chevreuse
  • Dénivelé : 1000 m D+
  • Période : Septembre – Octobre

Bien sûr en ces temps de pandémie, je n’ai pas pu tester la combinaison en mode triathlon, faute de compétition. Cette trifonction m’apparaissait de ce fait pourtant très prometteuse. J’aurais bien voulu l’essayer sur route, en mode courte et longue distance. La natation ne m’aurait pas déplu non plus, car je n’avais jamais nagé en eau libre, avec une combinaison.

Avant l’essai

Il faut tout d’abord dire que l’entreprise soigne bien ses clients, car tous les vêtements sont emballés dans une poche zippée translucide, “logotée” façon Saysky. Celle-ci est réutilisable. Elle peut donc servir pour ranger des affaires, comme une petite serviette, un portable, du ravitaillement lors des transitions en triathlon. Ce qui attire le regard en premier est l’étoile, noire sur fond blanc, assez visible, sur le côté droit de la combinaison. Il s’agit du symbole de la marque .

Falcon Aero

L’inscription « Not made for walking » sur l’arrière ne laisse pas indifférente non plus. On a tout de suite envie de donner le maximum. Les faucons imprimés, façon fils entremêlés confirment l’originalité de la marque danoise.

Au toucher, le textile extensible apparaît de qualité, l’élasthanne sans doute …

Vélo-taf

Il est temps d’enfiler cette combinaison, pour une trentaine de kilomètres vallonnés, afin d’aller travailler. Dès les premiers coups de pédales, on se sent tout de suite à l’aise, dans les lignes droites, dans les montées aussi bien qu’en descente. Avec la finesse et l’extensibilité du textile, on parvient à oublier qu’on porte une combinaison. Le tissu colle à la peau, au niveau des cuisses et du bas du corps.

Vélo Taf

Le maintien me donne également une position plus aérodynamique car on est plus gainé. Je peux filer à vive allure mais n’exagérons rien. Je suis quand même un peu à la peine dans certaines montées …

La saison me permet de porter une veste, en plus de la trifonction, car il fait frais le matin. La combinaison sèche vite, à voir en course à pied, et évacue bien la transpiration. Je vérifierais encore cela sur le chemin du retour, en effectuant 40 km de plat. Le pad, d’une finesse plus importante qu’un cuissard de cycliste m’avait un peu surpris. Je m’étais dit que j’allais souffrir, dès les premiers kilomètres. Seulement, il n’en est rien, car le vêtement m’a permis de faire quelques centaines de kilomètres, sans aucune douleur au fessier. J’ai peut être maintenant un peu plus d’expérience.

Les autres sorties

Le confort sera donc de mise pendant toutes les sorties et même en mode sortie du dimanche (90 km et 600 de D+). L’autre aspect pratique de la combinaison Falcon Aero 4.0, une fermeture zippée sur le devant contrairement à d’autres modèles de trifonction, avec ouverture dans le dos. Avantages, on peut l’enfiler et l’enlever plus rapidement. C’est aussi pratique en cas d’arrêt prématuré pour besoin urgent … Le temps me permet encore, entre deux confinements, de ne porter que la combinaison. Je peux alors mettre à profit le maintien du produit et le système d’aération, avec les mailles filet, sur la partie haute et la partie aérée sur tout le dos. La transpiration est bien évacuée lors des montées 6 à 8%, de la vallée de Chevreuse. Je peux évoluer librement, en étant à l’aise dans toutes les positions.

Falcon Aero

En bref, les constantes du produit sont : le confort, la légèreté et l’aération de la partie haute due au textile en « maille filet ».

Ligne d’arrivée

La combinaison Falcon Aero Suit 4.0, de la marque Saysky est une combinaison tri-fonction de qualité, faite aussi bien pour les hommes que les femmes. Son prix reste abordable, en comparaison de tous les autres produits du marché.

Le vêtement est taillé pour la compétition. Il pousse donc les athlètes à performer et laisser ainsi tous les concurrents loin derrière.

Vélo Taf

Ce que l’on a aimé à la rédaction ; le confort, le maintien,le pad protecteur, la légèreté et la bonne évacuation de la transpiration du produit.

  • Le confort, car il est d’abord nécessaire de se sentir bien dans ses vêtements, sans que les coutures ne viennent provoquer des frottements.
  • Le pad protecteur et efficace permet d’envisager les longues distances, sans inconvénient.
  • L’extensibilité du textile ; qui renforce le gainage et donne ainsi une position plus aérodynamique pendant les séances de cyclisme.
  • Enfin, les systèmes d’aération, avec les mailles filet et les micro-ouvertures sur l’arrière qui permettent d’évoluer par temps chaud et de soutenir des efforts importants.

Falcon Aero

Les tests de la rédaction

À propos de Nicolas Trawicki

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Praesent venenatis dolor risus fringilla nunc