Home / Food / Mulebar – La pulpe de fruits – Que du naturel !

Mulebar – La pulpe de fruits – Que du naturel !

Pulpes

Une nutrition de qualité

Mulebar, l’entreprise d’abord anglaise en 2008, puis rachetée par Denis (champion olympique de canoé slalom en 2016) et Gregoire (son associé) en 2015 (lire notre article sur la marque), propose depuis cette date, des produits de nutrition sportive (barres, gels énergétiques, barres protéinées, …), 100 % naturels .

Se nourrir pendant un trail ou un ultra-trail voire pendant les séances d’entraînement, voilà un problème que nombre de pratiquants se posent . La nutrition sportive est la clé de voûte de la performance, et même tout simplement de la réussite d’un objectif (quelque soit le sport). Seulement, quel produit choisir et sous quelle forme ?

Devant le nombre de marques et la pléthore de produits proposés, celui (celle) qui s’engage sur une épreuve reste presque perdu(e) face aux choix qui s’offrent à lui (elle). Le spectre de l’abandon plane au dessus de l’athlète s’il s’alimente mal. La rédaction a donc essayé les pulpes de fruit de la marque Mulebar. En effet, rien ne vaut un produit alimentaire testé avant de partir sur un ultra-trail.

L’essentiel de la pulpe de fruits

  • Conditionnement : gourde rectangulaire (hauteur : 14 cm – largeur : 6,5 cm) avec bouchon refermable
  • Poids : 65 g de produit
  • Parfums : abricot / banane / orange-carotte citron / ananas-coco / patate douce-orange-carotte / fraise-groseille-betterave
  • Bio, Vegan et sans gluten
  • Aucun arôme artificiel et chimique
  • Prix : 2,80 l’unité
  • Achat de lot possible : lot de 3 (8,40 €), 6 (16,80 €), ou 10 (28 €) pulpes et pack découverte de 6 (16,80 €)
  • Promotions fréquentes sur le site de la marque (3%-8%-10%)

Pulpes

Composition

Les purées de fruits Mulebar comportent 44 % de fruit, minimum. Elles sont sans additif ni conservateur. La marque propose six parfums (ou composition) différents.

  • Abricot : purée d’abricot (45 %), sirop de riz brun (45 %), sucre (10 %)
  • Banane : purée de banane (50 %), sirop de riz brun (50 %)
  • Orange-carotte citron : Sirop de riz brun (45 %), purée de carottes (20 %), purée d’orange (15 %), purée de citron (10 %), sucre (10 %)
  • Ananas-coco : sirop de riz brun (45 %), purée d’ananas (30 %), purée de noix de coco (16 %), sucre (10 %)
  • Patate douce-orange-carotte : sirop de riz brun (55,1 %), purée de patates douces (15,3 %), purée de carottes (15,3 %), purée d’orange (14,3 %)
  • Fraise-groseille-betterave : Sirop de riz brun (56 %), purée de fraises (15 %), purée de groseilles (15 %), purée de betteraves rouges (14 %)

Fiche nutritionnelle

Les quantités suivantes sont valables pour une gourde de 65 g. Elles représentent une fourchette de valeurs, pour les six saveurs différentes. Sachant que les quantités de glucides et les valeurs énergétiques sont quasiment équivalentes pour l’ensemble des parfums proposés par Mulebar. La pulpe de fruit remportant la palme, de la valeur énergétique la plus élevée est la purée Ananas-Coco.

  • Énergie (kJ) : 560 à 634
  • Énergie (kcal) : 132 à 149
  • Matières grasses (g) : inférieur à 0,8 (pour l’ensemble ou égales à 2,21 pour une purée) ; dont acides gras saturés (g) : inférieur à 0,01
  • Glucides (g) : 31,7 à 35 ; dont sucres (g) : 22,4 à 27,1
  • Fibres alimentaires (g) : 0,45 à 1,2
  • Protéines (g) : 0,32 à 0,65
  • Sel (g) : 0,011 à 0,03

Pour plus de détails, consulter le site de la marque

Au départ

Les pulpes de fruits Mulebar sont conditionnées dans des gourdes souples et rectangulaires (lire plus haut). Leur format leur permet de rentrer, dans une poche de sac. Elles sont toutes munies d’un bouchon à vis, que l’on peut refermer, si l’on ne veut pas en consommer la totalité. Le “packaging” reste donc classique, par rapport à tous les produits du même type présents sur le marché.

Pulpes

Là où Mulebar se distingue ; c’est sans aucun doute sur la composition de ses pulpes de fruits. On peut lire clairement sur l’emballage le parfum du produit, l’inscription pleine de promesse « energy fruit pulp », les mentions « vegan » et/ou « bio » et moins lisiblement, les ingrédients et la valeur énergétique. Certaines purées comme banane et ananas-noix de coco font envie. D’autres saveurs, moins connues, comme framboise-groseille-betterave sont alléchantes. Elles aiguisent notre curiosité.

Au cours des sorties d’entraînement

Les séances longues, dominicales (au moins 25 km ; 1000 m de D+) au Parc de Saint-Cloud et en forêt de Fausses-Reposes nous donnent l’occasion de tester les purées. Celles-ci tiennent facilement, dans les poches extérieures du sac. On peut donc se servir sans difficulté ; même si en ultra, on n’est pas pris par le temps. En effet, comme le « gros du peloton » ; on ne pense qu’à terminer, voire à bien finir.

J’apprécie le format avec le bouchon que l’on peut refermer. C’est pratique, si on ne veut pas tout consommer d’un coup.

Mulebar première

Première sortie et premier « coup de mou » au bout de deux heures ; c’est la banane que je déguste en premier. J’aime ce goût concentré de fruit. Bon, je suis de parti pris, car j’adore le fruit. La texture est agréable, ni trop liquide ni trop solide. Ça passe très bien et l’effet est immédiat. Je retrouve mes jambes au bout de quelques minutes (c’est sûrement dans la tête, l’effet placebo). Cela me fait tenir une heure de plus. Aucune gêne gastrique n’est occasionnée. Je l’emporterais sûrement sur un ultra …

Mulebar bouscule nos habitudes

Deuxième essai, avec mon binôme de trail Mathieu. La fatigue, conséquence des entraînements de la semaine et de nos multiples occupations, a raison de nous au bout d’une heure et 500 m de D+ seulement. Comme nous sommes curieux à la rédaction, on se tourne vers la pulpe orange-citron-carotte. Pour ma part, je ne sens pas la carotte. Combinée aux agrumes, celle-ci vient sûrement tempérer leur acidité. Avec 45 % de fruits et légumes, on est servi. Le goût de cette pulpe de fruits est sucré, avec une pointe d’acidité. Cela peut donner un petit coup de fouet mais je ne suis pas convaincu. Ça repart mais j’ai le sentiment, que la purée me fait moins d’effet que la version banane. Du moins, j’en ai l’impression. La séance se termine moins péniblement qu’elle n’avait commencé. La purée ?

Pulpes

Énergie et nouveauté

Gardons le meilleur, pour la fin. Dimanche matin 9 h, j’ai déjà parcouru une dizaine de kilomètres et 500 m de D+ avec mon fidèle acolyte. En pleine préparation pour l’Échappée Belle, nous nous décidons pour goûter la pulpe de fruit Mulebar, ananas-noix de coco. « C’est de la dynamite ». En bouche, on sent bien la noix de coco qui domine avec une pointe d’acidité : l’ananas.

L’effet est garanti, cela nous « rebooste ». Le produit est le plus énergétique des pulpes de fruits proposées, par la marque. En plus le goût est juste et nous transporte. Il est aussi indispensable en ultra trail de pouvoir se changer les idées avec des goûts exotiques. Nous sommes conquis à l’unanimité.

J’ai donc un regain d’énergie et Mathieu a même du mal à me suivre. Il fait chaud pendant la séance et mes réserves énergétiques s’amenuisent d’heure en heure. Allez, c’est l’occasion de se ravitailler, avec la pulpe de fruits fraise-groseille-betterave. Première gorgée. Je sens plus la fraise que la betterave. Mathieu mon coéquipier pense le contraire. Il perçoit plus la betterave et son goût terreux, en fin de bouche. Les goûts et les couleurs ; ça ne se discute pas. En tout cas avec Mulebar, il y a de l’originalité. On sait que l’on n’ingère que des produits naturels. Cela risque sans doute moins de provoquer de troubles intestinaux, pendant les épreuves. Du naturel et pas d’additif. C’est du sérieux. On est quand même sur une valeur énergétique de 607 kJ à la gourde. De quoi subvenir largement, à nos besoins.

Ligne d’arrivée

Mulebar se positionne donc sur le segment des pulpes de fruit, avec succès. Celui-ci compte déjà plusieurs acteurs, comme Ultimum sport (2,50 € les 70 g), Baouw (2,55 € les 63 g) ou Decathlon avec Aptonia (1,33 € les 90 g). Ce qui différencie Mulebar, des autres concurrents est clairement le goût et la composition. Mettons de côté la spécialité de fruits Aptonia, moins chère mais aussi beaucoup moins énergétique. Mulebar s’attache à faire des pulpes de fruit naturelles, parfois originales, sans additifs, vegan ou bio (pour certains de ses produits). Le constat est que l’apport énergétique des pulpes de fruit est quasi immédiat.

Le produit se range en outre facilement, dans la poche d’un sac de trail, la poche arrière d’un maillot de course ou de vélo. C’est le produit que j’emporterai à coup sûr; sur l’Ut4m 100 Master ou l’Échappée Belle, pour m’éviter les moments difficiles et me permettre de mener à bien mes objectifs.

« Une mulebar et ça repart … »

Pulpe

Pour s’équiper

À propos de Nicolas Trawicki

Check Also

Des bosses et des bulles

L’UTMB® et DBDB révèlent le visuel 2020

L’UTMB® renouvelle sa collaboration avec le dessinateur lyonnais, Matthieu Forichon. Après une première affiche haute …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

porta. luctus quis, dolor. neque. odio id ante.