Home / Évènements / UTMB 2022 – Résumé d’une semaine pleine d’émotions

UTMB 2022 – Résumé d’une semaine pleine d’émotions

UTMB 2022

Des courses folles et des records

La fin du mois d’août était comme d’habitude assez chargée, en courses de trails et d’ultra-trails. Coincée entre deux ultras mythiques que sont l’Échappée Belle (ou la traversée du Massif de Belledonne) et le Grand Raid des Pyrénées (il avait lieu du 24 au 28 août), l’Ultra Trail du Mont Blanc (UTMB 2022) occupait toutes les attentions de la planète trail.

L’organisation avait mis les bouchées doubles ce weekend, pour que l’évènement mondial reçoive ses lettres de noblesse. La chaîne l’Équipe retransmettait même, pour la première fois en direct ou presque (pour cause de championnat du monde de VTT au Gets), la course phare du weekend, l’UTMB.

Les courses de l’UTMB 2022

Cette année l’organisation proposait pas moins de 13 courses, avec une petite nouvelle constituée par l’ETC ou expérience trail.

  • UTMB (Ultra Trail du Mont Blanc) : 170 km10000 m de D+Durée maximum = 46 h 30
  • PTL (Petite Trotte à Léon) : 300 km – 26000 m de D+ par équipe de deux ou trois coureurs – Durée maximum = 152 h 30
  • CCC (Courmayeur Champex Chamonix) : 100 km – 6100 m de D+Durée maximum = 26 h 30
  • TDS (sur les Traces des Ducs de Savoie) : 145 km – 9100 m de D+Durée maximum = 44 h
  • OCC (Orsières Champex Chamonix) : 56 km – 3500 m de D+Durée maximum = 14 h 30
  • MCC (Martigny-Combe Chamonix) : 40 km – 2300 m de D+Durée maximum = 10 h
  • ETC (Expérience Trail Courmayeur) : 15 km – 1300 m de D+Durée maximum = 4 h
  • YCC (Youth Chamonix Courmayeur) : Challenge jeunes entre 5 km et 10 km

TDS

Les festivités avaient commencé avec le départ de la PTL, fixé le lundi matin à 8 heures. C’était ensuite le tour de la TDS, avec son lot de favoris : Ludovic Pommeret le Français, déjà vainqueur de l’UTMB en 2016 et du Grand Raid de la Réunion en 2019, Martin Kern, Davide Cheraz le coureur italien, Tofol Castaner l’Italien, Francesca Canepa et Sylvaine Cussot chez les femmes.

Ils s’étaient donc tous donnés rendez-vous à Courmayeur ce lundi à minuit. La course, une des plus techniques de la semaine a vu la victoire de Ludovic Pommeret en 18 h 37 min 04 s. Il avait pris la tête de la course au kilomètre 100 et remportait l’épreuve devant Joaquin Lopez (à plus d’une heure) et Elias Kadi. L. Pommeret s’était même permis de dégoupiller le champagne sous l’arche d’arrivée.

La France place donc quatre coureurs dans les cinq premiers, puisque Martin Kern et Guillaume Beauxis finissent respectivement 4ème et 5ème.

Chez les femmes, c’est Martina Valmassoi, la coureuse Italienne, qui vient à bout la première des 145 km, en 22 h 42 min 47 s.

Podium masculin
  1. Ludovic PommeretFRA18:37:04
  2. Joaquin Lopez – ECU – 19:32:09
  3. Elias Kadi – FRA – 19:49:51
Podium féminin
  1. Martina ValmassoiITA22:42:47
  2. Claudia Tremps – ESP – 22:59:38
  3. Katarina Hartmuth – ALL – 23:22:18

OCC

En fin de course, on a pu assister à un beau duel, que se sont livrés les deux coureurs Espagnols Manuel Merillas et Antonio Martinez Perez. Manuel Merillas, d’abord premier à l’Argentière (km 45) repasse deuxième à la Flégère (km 50 et dernier ravitaillement), doublé par Antonio Martinez Perez. Celui-ci abdiquait devant les qualités de descendeur de Manuel Merillas (plus de 14 km/h dans la descente). Il finissait par l’emporter avec 2 min et 32 secondes d’avance.

Les coureurs Français réalisaient de belles performances. Arnaud Bodin, Paul Mathou et Nicolas Martin terminaient respectivement quatrième, cinquième et sixième.

Encore un doublé espagnol chez les femmes ; Sheila Aviles Castano remportait la course suivie de Nuria Gil Clapera.

Podium masculin
  1. Manuel MerillasESP05:18:29
  2. Antonio Martinez Perez – ESP – 05:21:01
  3. Robbie Simpson – ANG – 05:24:00
Podium féminin
  1. Sheila Aviles CastanoESP06:10:16
  2. Nuria Gil Clapera – ESP – 06:16:03
  3. Dani Moreno – USA – 06:17:05

CCC

La météo était de la partie pour cette CCC 2022, avec de la pluie sur la majeure partie du parcours. Le plateau des coureurs et coureuses était assez dense cette année. On pouvait compter sur Jonathan Albon, Hayden Hawks et le Français Thibault Baronian, chez les hommes ou encore Blandine L’hirondelle, Ruth Croft chez les femmes.

UTMB 2022
Crédit photo : Midi Libre

Au terme d’une course folle, c’est le Suédois Petter Engdhal qui remportait l’épreuve. Il faisait tomber le record de la course et passait l’arche d’arrivée, en moins de 10 heures, pour une durée de 9 h 53 min 02 s. Ce dernier a dominé les débats, puisqu’il a pris la tête de la course depuis le 30ème kilomètre, dans la montée du Grand Col Ferret, pour ne plus jamais la quitter. Le Français Thibault Baronian abandonnait la course à la Giète (Km 65,7).

D’un autre côté, Blandine L’Hirondel (lire l’itw ici) a mené sa course sans jamais faiblir, bien que talonnée, à la fin, par la coureuse Népalaise Sunmaya Budha, qui termine deuxième.

Podium masculin
  1. Petter EngdahlSUE09:53:02
  2. Jonathan Albon – ANG – 10:16:26
  3. Andréas Reiterer – ITA – 10:23:16
Podium féminin
  1. Blandine L’HirondelFRA11:40:55
  2. Sunmaya Budha – NEP – 11:45:44
  3. Abby Hall – USA – 12:12:56

UTMB 2022

UTMB

L’UTMB 2022 était la course reine. Elle venait couronner une semaine internationale de trail, menée d’une main de maitre, comme toujours, par l’organisation éponyme. Il s’agissait pour les coureurs de faire le tour du massif du Mont Blanc en moins de 46 h 30. Là encore, le plateau des favoris était d’une densité exceptionnelle.

Les coureurs pouvant remporter la course

On pouvait compter sur Kilian Jornet, triple vainqueur de l’épreuve en 2008, 2009 et 2011 ; mais aussi sur les Américains Zach Miller et Jim Walmsley ou aussi l’Espagnol Pau Capell, vainqueur en 2019 (qui rêvait de passer sous les 20 heures).

La France était aussi très bien représentée avec Aurélien Dunand-Pallaz, deuxième en 2021 ; Mathieu Blanchard, troisième l’an dernier, Benat Marmissolle (lire son itw là) premier à la 6000 D cette année, Arthur Joyeux-Bouillon ou encore Thibault Garrivier, vainqueur de la CCC 2021.

Tapis dans l’ombre, il y avait aussi le coureur Francilien Alexandre Boucheix, alias « Casquette verte », Ugo Ferrari, Julien Chorier, Sylvain Court et Benoît Girondel.

Le gagnant de l’année dernière et quadruple vainqueur de l’UTMB (2012, 2014, 2017 et 2021) François D’Haene, deuxième à la Western States cette année, derrière K. Jornet faisait l’impasse et préférait se réserver pour la Diagonale des Fous.

Les principales coureuses

Chez les féminines, on pouvait compter sur Ragna Debats, Marianne Hogan, troisième sur la Western States 2022, Katie Schide, qui a remporté le Trail du Val D’Aran 2022 et 8ème à l’UTMB en 2021, Mimmi Kotka, Audrey Tanguy, double vainqueure de la TDS et Jocelyne Pauly. La grande absente restait Courtney Dauwalter, double tenante du titre (2019 et 2021).

Un départ rapide

La course démarrait sur des bases stratosphériques et le temps promettait d’être idéal, lors de cette édition. Pau Capell emmenait la troupe pour effectuer la Grande Boucle, en moins de 20 h (objectif qu’il avait annoncé …). Il menait un train d’enfer jusqu’à Saint Gervais, talonné par Kilian Jornet et Jim Walmsley. Malheureusement, la machine allait petit à petit se gripper. Victime de déshydratation, il s’arrêtait à la base-vie de Champex (km 126,5).

L’Américain Jim Walmsley, qui avait à cœur de briller lors de cette édition, reprenait la tête de la course, suivi de Kilian Jornet. Cela allait tenir jusqu’au 130ème kilomètre, puis il lâchait prise dans la montée de La Giète, se faisant doubler par K. Jornet et Mathieu Blanchard.

UTMB 2022
Crédit photo : Jeff Pachoud/AFP
Le dénouement

Les deux compères faisaient ensuite la course ensemble. L’Espagnol Kilian Jornet se détachait en portant une ultime attaque, dans la montée de la Tête aux Vents. Il réalisait l’exploit en l’emportant en moins de 20 heures ; 19 h 49 min 30 s, record de l’épreuve, sur le tour complet. Mathieu Blanchard ne lâchait rien pour passer sous la barre mythique des 20 heures. Il terminait couché sur la ligne d’arrivée, derrière l’ultra-terrestre, avec un chrono de 19 h 54 min 50 s. Thomas Evans arrivait lui, à la troisième position de cet ultra trail en 20 h 34 min 35 s, devant Jim Walmsley (victime d’un gros coup de moins bien).

Notre coureur francilien, Alexandre Boucheix, réalisait une énorme performance en réalisant le tour du Mont Blanc 2022, dans une durée de 22 h 55 min 30 s. Il se classait ainsi 18ème, devant Ugo Ferrari, Julien Chorier et Sylvain Court.

Du côté des femmes

La course féminine nous offrait aussi son lot de surprises. L’Américaine Katie Schide partait comme un boulet de canon puis se faisait dépasser par Marianne Hogan, la Canadienne. Cette dernière se faisait ensuite reprendre dans la montée de La Giète par K. Schide puis terminait à la peine, à la deuxième position. Katie Schide remportait donc la course féminine en 23 h 15 min 12 s (22ème au scratch !).
Jocelyn Pauly réalisait une très belle quatrième place, en 26 h 13 min 58 s ; Audrey Tanguy ayant abandonné après 100 km de course.

Podium masculin
  1. Kilian Jornet BurgadaESP19:49:30
  2. Mathieu Blanchard – FRA – 19:54:50
  3. Thomas Evans – ANG – 20:34:35
Podium féminin
  1. Katie SchideUSA23:15:12
  2. Marianne Hogan – CAN – 24:31:22
  3. Kaytlyn Gerbin – USA – 25:07:44

DépartCrédit photo : A.Berg

Pour en savoir plus

À propos de Nicolas Trawicki

Check Also

Cimalp Tignes trail

Cimalp Tignes Trail : une collaboration au sommet !

Fabricant et équipementier outdoor depuis 1964, Cimalp devient partenaire officiel du Tignes Trail. PME innovante …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.