Home / Accessoires / TEST-VaporAir 2-7L : Le couteau suisse de la bagagerie sportive

TEST-VaporAir 2-7L : Le couteau suisse de la bagagerie sportive

VaporAir 2

L’été est enfin arrivé accompagné de fortes températures ces dernières semaines, il était important de bien s’hydrater lors de mes séances de trail running. En pleine préparation pour l’Echappée Belle, l’objectif majeur de cette année, le test du très compact VaporAir 2 de chez Nathan, la marque d’origine américaine (lire l’histoire de la marque) arrive au bon moment.

Caractéristiques

  • Utilisation : 3 à 6 heures
  • Poids 235 g ; 347 g avec la poche à eau
  • Capacité minimum de stockage : 7 L
  • Volume d’eau transportable : 3,3 L
  • Poche à eau de 2 L inclue
  • Nombre de poches : 13
  • Motifs réfléchissants
  • Sifflet d’urgence
  • Système d’attaches pour les bâtons
  • Tailles : XS/M ; L/XXL
  • Prix : 149,95 €

VaporAir 2

Premier essai

Ne vous fiez pas à sa petite taille, le VaporAir 2 n’a pas vraiment de litrage précis. Chez Nathan, on aime à dire que celui-ci s’adapte selon l’utilisation. En effet, le gilet d’hydratation est livré avec une poche à eaux de 2 L, un minimum pour pouvoir s’aligner sur des courses typées ultra-trail. Il propose également la possibilité d’embarquer deux flasks, sur le devant du sac. (En supplément)

La polyvalence d’hydratation est le premier point fort du VaporAir 2. Personnellement je préfère la deuxième option, afin de rentrer tout le matériel obligatoire pour un ultra. Pour des formats plus courts, la poche à eau est un bon moyen pour partir en autonomie complète.

« Avec le Vapor Air 2 de Nathan, l’appellation gilet d’hydratation prend tous son sens. »

Lors du premier essai, j’ai testé le système de réglages CinchFit. Il permet d’ajuster le sac, au plus près de ma morphologie. Ce système de serrage latéral est judicieusement inséré de chaque côté, dans les poches zippées . Celui-ci associé au réglage amovible des fermetures « ventrales » offre un ajustement parfait. C’est du sur-mesure !

VaporAir 2

Au toucher, le mélange des matériaux donne une impression de qualité. Les coutures sont très bien réalisées. Chaque poche zippée est accompagnée d’un cordon, avec prise en plastique. Cela facilite ainsi leur ouverture.

« Chaque détail est pensé pour faciliter la vie du coureur. C’est important, surtout quand la fatigue commence à se faire sentir ; après plusieurs dizaines de kilomètres ».

VaporAir 2

Autre point remarquable, le sac est équipé d’inserts réfléchissant à 360°, idéal pour être vu et courir en toute sécurité.

Côté poches, le VaporAir 2 n’est pas en reste avec 13 poches :

  • 2 poches zippées sur les épaules
  • 2 grandes poches sur les bretelles, devant les flasks, avec serrage par cordon (idéal pour placer frontale, gobelet et ravitaillement.
  • Deux grandes poches latérales zippées sur les bretelles, idéales même pour le plus grand des smartphones. J’ai pu rentrer le mien de 6,7 pouces sans soucis. Juste incroyable, qui plus est, son emplacement est bien pensé, car a aucun moment le téléphone ne bouge. On finit même par l’oublier.
  • 2 poches pour les flasks, refermables avec un velcro pour une autre utilisation
  • Une poche kangourou dans le bas du dos. Elle vient couvrir la totalité du bas du sac. Celle-ci est parfaite pour mettre une veste car elle est extensible et très facile d’accès. L’emplacement permet en plus, de caler l’ensemble des effets dans le sac.
  • 1 grande poche zippée dans le dos.
  • 2 poches à soufflet dans le dos
  • 1 poche à hydratation

VaporAir 2

Sur le terrain

Après avoir embarqué tout le matériel obligatoire pour un ultra-trail, me voilà parti pour arpenter les sentiers forestiers.

Premier point positif, le sac ne « ballote » pas. Malgré un chargement conséquent, le gilet d’hydratation me colle telle une seconde peau. L’ergonomie du sac m’a permis d’évoluer confortablement, sans aucune gêne. Aucune irritation sur l’ensemble des séances, ce qui m’a permis de totaliser plus de 700 km, en 2 mois.

Deuxièmement, l’accès rapide et facile, de l’essentiel du trailer, à savoir :

  • L’alimentation (barre, purée de fruits, fruits secs)
  • Le gobelet
  • La lampe frontale
  • L’hydratation, grandement facilitée par l’aimant, fixé sur la fermeture ventrale

VaporAir 2

Grâce notamment aux poches très bien placées, il n’est plus besoin de se tortiller dans tous les sens, pour récupérer sa barre énergétique.

Autre partie importante, l’attache pour les bâtons. Enfin un sac où cet accessoire est utile, car facile à utiliser. J’ai pu assez souvent fixer mes bâtons, quand leur utilisation n’était pas nécessaire ; et m’en saisir dès que « le pentu » me fit face.

Enfin, la partie alvéolée au contact du corps joue parfaitement son rôle. En effet, elle maintient le coureur au frais malgré la transpiration. J’ai pu constater, lors de séance rando-course allure ultra, que sur les portions de marche, l’humidité dans le dos diminuait. Cela confirme une réelle évacuation de la transpiration. Cette partie doit d’ailleurs être traitée car malgré une utilisation intensive ; aucune mauvaise odeur.

VaporAir 2

Ligne d’arrivée

Je dois dire que Nathan avec le VaporAir 2 a frappé fort, dans l’univers de l’hydratation sportive. En effet, malgré un poids mini, une taille compacte, on rentre sans problème tout le matériel nécessaire, pour évoluer en montagne en semi-autonomie (à condition d’opter pour l’hydratation par flask), dans un confort optimal. En plus d’être confortable, son ergonomie permet selon moi de performer en compétition. Enfin, le sac offre une réelle sécurité à son porteur, grâce à ses inserts réfléchissants à 360°.

Les caractéristiques et le comportement du VaporAir 2 m’ont conquis ! Celui-ci m’accompagnera dans le massif de Belledonne. Il faudra alors parcourir quelques kilomètres en montagne afin d’aller faire sonner cette cloche mythique, sur la ligne d’arrivée à Aiguebelle.

VaporAir 2

 Pour s’équiper

À propos de MATHIEU JESEQUEL

Check Also

DryFlx

Buff® – Nouvelle gamme DryFlx® – Tour de cou multifonctionnel et bonnet

Buff®, le vrai, l’unique ! Les tours de cou, de la marque espagnole sont maintenant …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

facilisis Praesent ultricies commodo accumsan Curabitur Praesent amet, Aliquam justo lectus ut