Home / Accessoires / TEST LAMPE FRONTALE – LEDLENSER NEO10R

TEST LAMPE FRONTALE – LEDLENSER NEO10R

LED NEO10R

Évoluer la nuit en toute sécurité

Nous y sommes ! Nous entrons dangereusement dans cette période de froid et surtout d’obscurité. Cette période, où bien souvent, l’on court avant ou après le boulot dans le noir de la nuit. La lampe frontale est donc LE matériel obligatoire et indispensable pour vos sorties. Elle est non seulement un outil primordial de sécurité pour être visible, mais la lampe LED NEO10R vous permettra également de voir le terrain afin de savoir où poser vos pieds, pour éviter les blessures, et voir votre route, bien entendu !

Avec cette mode du trail, de nombreuses marques se positionnent sur le marché des lampes frontales. Il est donc difficile de faire un choix. Mais comme tout matériel pour vos trails, cela dépendra de vos types de sorties, notamment de la longueur de celles-ci.

En voilà une qui « serait taillée » pour le cross-country ou le trail : le modèle LED NEO10R, la plus performante de la série NEO, chez Ledlenser.

A propos de la marque

Vous connaissez sûrement cette marque, qui est un des leaders mondiaux, dans le domaine des lampes frontales. En quelques chiffres, Ledlenser c’est plus de 1 000 salariés dans le monde, plus de 100 brevets déposés.

Près de 200 prix, récompenses et évaluations décernées, à plus de 70 lampes torche LED ou frontales LED. Ce sont des passionnés de la lumière qui ont créé des modèles, pour toutes les activités : pêche, montagne, plongée, industrie, montagne, artisans, vélo, spéléologie, bricolage…

Pour en savoir plus, c’est par ici.

Premier contact

La lampe LED NEO10R de Ledlenser possède un look futuriste et épuré. A la prise en main, je la trouve plus lourde que le modèle que je possède déjà. Peu importe si elle tient bien, on verra ça en pratique.

LED NEO10R

Pour la couleur, elle est noire, plutôt sobre, pour le modèle que j’ai reçu. La marque Ledlenser écrit en jaune fluo sur l’élastique ressort bien.

Elle possède une batterie déportée sur l’arrière. C’est sans doute pour la répartition du poids. Le câble d’alimentation est situé sur le côté, allant de la batterie à l’optique.

Elle est aussi livrée avec un harnais thoracique. Celui-ci permet de mettre votre frontale sur l’avant du torse.

Le bloc optique est petit. Il n’empêche pas, à priori, un éclairage puissant. La petite molette dessus permet de faire varier la surface d’éclairage. Un seul bouton pour régler l’intensité, en facilite l’usage.

 

Alors la meilleure façon de se rendre compte de tout ça ; est de tester le produit en conditions réelles, dans la nuit noire.

Caractéristiques

  • Couleur : noire ou bleu et gris
  • Puissance max : 600 lumens
  • Poids : 179 g
  • 1 interrupteur unique
  • 1 bague de réglage
  • Lampe rouge à l’arrière
  • IPX4 : Protection contre les éclaboussures
  • IP5X : Protection contre les dépôts de poussières
  • Diamètres de la tête : 36 mm
  • Batterie : Rechargeable par USB, type Li-ion
  • Autonomie d’éclairage max : 120 h
  • Distance d’éclairage max : 150 m
  • Type de LED : Extrem LED
  • Prix : 99,90 €
  • Garantie : 5 ans étendue à 7 ans, avec un enregistrement en ligne

Sur le terrain

Cette NEO 10R est donnée pour 600 lumens focalisés. Cela promet donc d’avoir un bon compagnon, pour mes sorties nocturnes.

Il est temps d’aller courir. Armé de ma nouvelle frontale, je vais pouvoir tester ce petit bijou. Les sommets ne manquent pas au Pays Basque. Je pars donc sur le mont Baigura, en pleine nuit pour un lever de soleil avant d’aller au travail. Ce sera une petite sortie de 10 km, avec un dénivelé positif de 670 m.

LED NEO10R

J’ajuste l’élastique avant de partir, cela se fait relativement vite. Il faut prendre le temps de le faire correctement pour que l’ensemble soit bien équilibré. La frontale à l’air d’être bien en place, c’est parti. Je règle la luminosité. Cette frontale a 3 modes de puissance. Elle permet de passer de 600 lumens à 10 lumens, en passant par 250 lumens en quelques clics. Autant vous dire qu’avec mon allure en montée, pas la peine d’un éclairage puissant.

Je trouve cependant la puissance 10 lumens trop juste pour courir. Je préfère donc régler la lampe sur 250 lumens. L’éclairage est puissant ; surtout grâce au faisceau focalisé, choisi par la marque.

Petite explication 

Cela veut dire que l’éclairage forme un cône nettement délimité sur le sol, plutôt qu’un éclairage diffus et progressif sur les côtés. Tout est net et vous voyez clairement où vous posez les pieds. La qualité de l’éclairage est impressionnante.

Les réglages

Je joue avec molette pour faire varier la taille du cône. Personnellement, j’y trouve peu d’intérêt, le mode « large » est bien. Le plus étroit sert à éclairer plus loin. Cependant, il vaut mieux voir où l’on pose les pieds devant, que le rocher au loin.

Puissance

La montée se passe bien, mais forcément après il y a la descente. Je commence à dévaler les pentes. Un doux mélange d’accélération et de sautillement de pierre en pierre, tel un cabri. Seulement, la lampe glisse derrière, à cause du poids de la batterie, je suis obligé, à plusieurs reprises, de la remettre en place. Je resserre donc les élastiques, mais le caoutchouc rigide de la lampe appuie sur le front, cela donne une sensation désagréable. Cela constitue de fait un des seuls défauts de ce produit. Sur le plat, c’est moins gênant, vu que les impacts sont moins forts.

Quelques solutions

Tout problème a sa solution. J’effectue donc la sortie suivante, sur les Crêtes d’Iparla, un petit 16 km pour 1350 m de dénivelé, avec un bandeau sur la tête. Cela me permet du coup de serrer la lampe, en diminuant cette sensation gênante et les marques sur le front.

Sinon, comme c’est avec une batterie déportée, j’ai réglé le problème en mettant la batterie dans mon sac d’hydratation. Cela permet de supprimer totalement le désagrément de la frontale qui bouge.

Le harnais thoracique

Comme je l’écrivais plus haut, elle est livrée avec un harnais thoracique, une autre façon de courir avec cette frontale. Pour être honnête, je ne suis pas fan de cet accessoire. J’avais déjà testé ce système chez une marque concurrente, sans être convaincu. Je préfère avoir un faisceau qui suit mon regard. La lampe sur le harnais ne me permet pas d’anticiper les obstacles, que l’on pourrait voir en mode frontale. C’est quand même gênant sur les parties sinueuses.

Le petit plus de la lampe LED NEO10R ; c’est aussi la lumière rouge, qui se trouve sur la batterie déportée. Elle permet d’être vu sur les trails où il y a du monde. Bon personnellement, je suis plutôt en fin de peloton en général, on voit rarement mon dos. Par contre, cela peut être utile en ville, pour une question évidente de sécurité. Même si le faisceau est très faible, il a le mérite d’exister.

Lumière rouge

A la loupe

  • Smart Light Technology : Cette innovation fait de la NEO10R un outil lumineux personnalisé. Grâce à un microcontrôleur, vous programmez vos fonctions individuelles par une combinaison de touches et de boutons. Vous avez ainsi une fonction lumière optimale toujours à disposition.
  • Ratio puissance / autonomie / portée
    1. 600 lumens pour 10 heures avec une portée de 150 m. Idéal en courant grâce à son éclairage puissant en cône.
    2. 250 lumens pour 15 heures avec une portée de 100 m. Idéal pour courir avec un bon éclairage sur une longue distance.
    3. 10 lumens pour 120 heures avec une portée de 20 m. Permet de conserver de l’autonomie, à très faible puissance.

Puissance

  • Advanced Focus System : Ingénieux système innovant, combinant deux technologies ; les puissances d’une lentille et d’un réflecteur. Cette technologie Advanced Focus System (AFS) brevetée permet de passer, sans pallier, d’une lumière de proximité homogène à une lumière longue portée, très concentrée.
  • Rapid Focus : Lors de la focalisation et de la dé-focalisation de la Lampe Frontale, la lentille-réflecteur se déplace par rapport à la LED. Un mécanisme fonctionnant d’une seule main, et permettant d’ajuster en un éclair le faisceau lumineux. De plus, la température de la LED est contrôlée afin de garantir une meilleure longévité de votre lampe. Le système baisse l’intensité lumineuse de la LED afin d’éviter toute surchauffe.
  • Rechargeable : Grâce à l’insertion d’accumulateurs; qui ne coûtent pas cher. Quand on voit la puissance de la lampe, 2 accumulateurs vous permettent de faire des ultras longs. La batterie Li-ion 18650 est rechargeable par USB. Comparé à d’autre marque ; c’est un avantage car c’est un modèle répandu, donc facilement trouvable.
  • Simplicité d’utilisation : Un seul bouton, pour changer de puissance, et une seule molette, pour changer la dimension du cône de lumière.

LED NEO10R

Ligne d’arrivée

La NEO10R, présente un petit bémol sur le confort en descente ou sur les accélérations. Il faut donc bien la serrer mais cela comprime le front. L’effet peut être diminué en portant un bandeau.

Avantage de la lampe LED NEO10R; la batterie est déportée. Je l’ai donc mise dans mon sac d’hydratation. Vous pourriez très bien aussi la placer dans une poche de veste, par exemple. Ces astuces permettent en conséquence, de supprimer le petit défaut dû au serrage.

Bandeau

Quoiqu’il en soit, j’ai couru avec un bandeau durant 5 heures, cela passe sans problème. On ne saurait alors que trop conseiller à la marque, de mettre une sangle qui passe sur la tête, comme sur d’autres modèles que Ledlenser fabrique. Cela pourrait bien être une amélioration, qui serait un plus pour cette frontale.

Quant à la sangle thoracique, c’est une question de goût. Je trouve ce placement moins sécurisant qu’en mode frontal. L’éclairage est focalisé en face et ne suit pas le regard. C’est plus difficile, pour anticiper les obstacles en montagne. Par contre en ville, la sangle peut être plus utile, pour ceux qui ne souhaitent pas de frontale. La sangle est fournie avec la lampe, sans supplément. Elle reste donc une option.

Au final, la LED NEO10R reste un excellent produit. Le choix de Ledlenser, sur ce type de faisceau éclairant, en cône est une réussite. Cela paraît un peu étrange au début, mais la netteté de ce que vous éclairez est très bonne. La visibilité est également parfaite et l’éclairage d’une qualité remarquable.

Un modèle de qualité

Le mode en cône serré est extrêmement puissant pour la longue distance, et le mode large tout aussi performant pour ce qui est plus proche.

En ce qui concerne l’autonomie, vous l’aurez compris, vous pourrez courir toute une nuit, à 600 lumens. Les 3 modes de puissances vous permettent de garder encore plus d’autonomie, en réduisant celle-ci.

Cependant, je trouve que le faisceau de puissance 10 lumens est un peu faible pour des sorties en montagne. Pour lire ou marcher c’est parfait, mais pas beaucoup plus. J’aurais bien vu, un mode 100 lumens, voire un peu moins, en 3ème mode.

Avec cette LED NEO10R, Ledlenser frappe fort sur le marché des frontales, malgré les quelques petits inconvénients, que l’on peut contourner. Le modèle constitue un allié idéal, pour courir une nuit entière, sans avoir besoin de batterie de remplacement. La lampe LED NEO10R est une valeur sure. Les concurrents n’ont qu’à bien se tenir.

Thomas

D’autres produits Ledlenser chez notre partenaire Passion running

Les articles de la rédaction sur le matériel de trail

À propos de Thomas De Peyrecave

Check Also

Masque Brubeck

Brubeck dévoile son masque destructeur de virus

La marque européenne, spécialiste textile outdoor, sort aujourd’hui un masque anti-gouttelette, traité anti-viral. Le masque, …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

massa felis facilisis ultricies quis, ipsum