Home / Accessoires / Test du casque audio OpenSwim de Shokz

Test du casque audio OpenSwim de Shokz

OpenSwim

Sécurité et confort avec l’OpenSwim

Il y a quelques temps AfterShokz devenait Shokz. La marque proposait déjà un modèle utilisable pour la natation, le casque Xtrainerz. Spécialiste des casques à conduction osseuse, Shokz étend ainsi une gamme déjà bien complète avec l’OpenSwim, qui ne présente aucune différence avec le Xtrainerz. Il s’agit donc là d’une évolution de la marque.

Courir ou nager en musique, c’était déjà possible avec les téléphones portables ou les lecteurs mp3 et des casques adaptés. Courir ou nager en toute sécurité, c’est maintenant d’actualité, avec l’OpenSwim de Shokz.

Principe de fonctionnement

Les écouteurs à conduction osseuse fonctionnent en transmettant les vibrations sonores, le long des pommettes plutôt que dans l’air. C’est la même technique, que les mammifères marins utilisent sous l’eau et que le compositeur Beethoven a utilisé pour faire de la musique lorsqu’il a perdu l’ouïe.

Les casques à conduction osseuse fonctionnent suivant le principe, de la transmission des ondes sonores par les os. Les vibrations se propagent à travers les os des pommettes et délivrent le son directement dans l’oreille interne (cochlée), contournant ainsi le tympan.

Brasse

En effet, les ondes sonores, qui sont des ondes mécaniques au même titre que les rides à la surface de l’eau d’un lac, ont besoin d’un milieu matériel (les ondes sonores ne se propagent pas en l’absence de matière, dans l’espace) pour se déplacer, ici les os.

D’ordinaire, les ondes sonores progressent dans l’air, à travers le canal de l’oreille. Les vibrations de l’air sont transmises au tympan. Celui-ci vibre. Le cerveau traite ces vibrations, via le nerf auditif et les interprète comme des sons.

Avantages

L’inclinaison des écouteurs vers les pommettes produit un son avec des basses plus dynamiques, en réduisant les vibrations. Les basses seraient donc mieux perçues.

Les écouteurs n’étant pas directement au contact du canal de l’oreille, le système permet quand même d’écouter de la musique, si le tympan est endommagé ou si l’on a des difficultés auditives. En effet, la membrane tympanique ne vibre pas directement.

Comme tous les écouteurs de la gamme Shokz, n’entrent pas directement en contact avec le canal de l’oreille, le coureur peut rester attentif aux perturbations extérieures (son produit par les voitures, autres coureurs,…). Il peut ainsi évoluer en toute sécurité.

OpenSwim

Pour les nageurs, le modèle permet d’évoluer avec des bouchons d’oreille … On peut le mettre sous ou sur le bonnet, la propagation des ondes sonores n’est pas perturbée.

Équipé de la technologie de conduction osseuse, brevetée PremiumPitch™2.0, le modèle Openswim permet de réduire de 50 %, les fuites de son et offre une qualité sonore sous-marine extraordinaire.

N’oublions pas les cyclistes ou vélo-tafeurs, qui trouverons sans doute un gros avantage, de rouler en toute sécurité, en faisant attention aux voitures et autres objets roulant identifiés. L’OpenSwim passe sous le casque de vélo.

Dans tous les cas plus de fil (à moins d’avoir des écouteurs bluetooth) reliant le casque au téléphone ou au lecteur, l’OpenSwim stocke 4 Go de musique (environ 1200 chansons).

Premier contact

Le casque est livré dans une boîte rigide comportant : le casque, un connecteur USB spécifique avec un adaptateur pour le casque, des bouchons d’oreilles et une pochette en silicone, pouvant contenir tous ces accessoires. Celle-ci permet de transporter le casque sur les bords de la piscine ou à la plage, pratique !

OpenSwim

L’essentiel

  • 4 Go de stockage MP3 (jusqu’à 1200 chansons)
  • Étanchéité IP68 (jusqu’à 2 mètres)
  • Autonomie : 8 heures
  • Confortable sous le bonnet de bain
  • Deux coloris : Bleu saphir ou noir
  • Poids constaté : 29 g (aux erreurs de mesure près)
  • Prix : 159,95 €

Caractéristiques techniques

  • Type de haut-parleur : à conduction osseuse
  • Gamme de fréquence : 20 Hz – 20 kHz
  • Sensibilité : 98 ± 3 dB
  • Formats compatibles : MP3, WAV, AAC, WMA, FLAC
  • Tension de charge maximum : 5,25 V
  • Impédance des haut-parleurs : DC – 8,5 Ohms ± 20%
  • Alimentation : batterie au Lithium
  • Capacité : 183 mAh
  • Durée de charge : inférieure à 2 h
  • Durée d’écoute : supérieure à 8 h
  • Garantie : 2 ans

A l’eau

J’ai donc testé l’Openswim frère jumeau du modèle Xtrainerz de Shokz. Ma curiosité a été piquée au vif, lorsque j’ai appris que l’on pouvait écouter de la musique tout en nageant. J’ai donc essayé le modèle exclusivement en piscine avec ou sans les bouchons d’oreilles et en pratiquant toutes les nages.

Brasse

Premier constat, le casque tient et la musique est audible, avec une bonne qualité sonore. Le fait d’avoir les bouchons d’oreilles, outre l’aspect protecteur, permet d’évoluer dans un mode un peu plus confiné et coupé du monde extérieur. Il faut donc rester attentif aux autres nageurs.

D’autre part, le casque peut se porter sous ou sur le bonnet de bain. Ayant l’habitude de nager avec les oreilles entièrement recouvertes par le bonnet, j’ai porté celui-ci au-dessus. Je n’ai constaté aucune altération du son. Cependant, pour ceux ou celles qui souhaiteraient porter le casque sous le bonnet, il faut laisser passer l’arceau de maintien en dehors du bonnet.

OpenSwim et entraînement

L’enregistrement d’une playlist est tout à fait intuitif, puisqu’il suffit de relier l’adaptateur USB à un ordinateur et de télécharger ses morceaux de musique favoris, voire même des podcasts. Le passage d’un morceau à un autre se fait par simple pression, sur un petit bouton situé sur un des côté du casque.

OpenSwim

Il est quand même plus pratique de faire le changement, lors d’une pause après un exercice mais peu aisé lors de la nage en eau libre. L’entraînement paraîtra ainsi moins rébarbatif, s’il on doit effectuer de longues séries, type 400, 800 ou 1500 m … Le casque procure dans l’eau une bonne restitution des basses mais cela dépend toutefois de la qualité de l’enregistrement. On peut même sélectionner plusieurs modes de lecture (lecture au hasard, ...).

Pour ce qui est de l’autonomie, on peut nager sans souci avec l’OpenSwim. Il permet d’aller jusqu’à 8 heures d’écoute, avec un temps de recharge de 2 heures.

Ligne d’arrivée

L’OpenSwim de Shokz permet d’aborder la natation autrement. C’est maintenant mon compagnon d’entraînement. Les séances deviennent alors moins monotones. J’ai été séduit par la conduction osseuse et la qualité de la restitution sonore.

Crawl

Testé également lors de séances, en mode cyclotourisme ou vélo-taf, il s’avère être un accessoire bien pratique et sécurisant. Lorsqu’on est nageur mais aussi coureur ou cycliste voire triathlète, l’OpenSwim est l’outil idéal pour s’entraîner. Pour ceux ou celles qui ne nagent pas Shokz propose d’autres modèles (c’est là) et même un casque audio pour les enfants (lire ici).

Nul doute que l’OpenSwim en séduira plus d’un(e), si ce n’est pas déjà le cas.

Piscine

S’équiper chez notre partenaire

À propos de Nicolas Trawicki

Check Also

Kavval

Kavval – Plateforme running innovante

La nouvelle plateforme incontournable pour les événements running Créé en juin 2021 par Benoit Grassigny, …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.