Home / Chaussures / Test : Altra Lone peak 4.5 pour femme

Test : Altra Lone peak 4.5 pour femme

Altra Lone Peak 4.5

Si je vous dis Altra, vous pensez à quoi ? Je suis quasi-sûre que vous allez me répondre drop zéro et Toe Box large à l’avant… Ces 2 technologies participent en effet à l’identité propre de la marque… Son design si particulier rend unique ses différents modèles. Intrigantes autant qu’elles peuvent « effaroucher », les chaussures Altra ne ressemblent à aucune autre… Bourrées de nouvelles technologies, elles sont le symbole du minimalisme rendu accessible à tous.

Pour moi, porter des Altras est une première ! Je me range plutôt dans la catégorie des coureuses « intriguées » et j’ai hâte de les tester sur le terrain. Du coup, je ne pourrai pas vous faire de comparaison avec les versions antérieures mais ce sera un test d’une novice en drop 0. C’est d’ailleurs ce passage au drop 0 qui peut amener à des questionnements, lorsqu’on ne connait pas… Mes sensations seront-elles bonnes ? Vais-je avoir mal aux tendons d’Achille et mollets ? Les chaussures ne seront-elles pas trop dures ? Ne seront-elles pas trop larges pour mes pieds fins ? Et enfin « THE question » pour les filles 😉 : seront-elles féminines à mes pieds ? Voilà, à peu près les questions que je me posais avant même de les recevoir….

Pour ce premier test en Altra, me voici donc dotée d’un modèle phare de la marque : les Altra Lone Peak 4.5. C’est parti donc pour le test du Best-Seller des chaussures trail de la marque, version féminine bien sûr.

Altra Lone Peak 4.5

Première approche

Rouge : couleur de l’action, de la force, du dynamisme… Avec cette couleur aux pieds, aucun doute, je vais me transformer en petit bolide 😉 Trêve de plaisanterie, merci à Altra d’avoir choisi cette couleur vive, pour son modèle femme. C’est rare et plutôt sympa au visuel.

Deuxième impression concernant la chaussure : sa légèreté. Il n’y a pas à dire c’est un poids plume. Je la tords dans tous les sens : elle est hyper flexible, ce que j’apprécie. Cela permet au pied d’épouser tous les terrains, en respectant sa foulée naturelle.

Je la détaille visuellement :
  • Le mesh semble de bonne qualité, résistant et léger en même temps. Plusieurs empiècements latéraux viennent consolider la chaussure. Le dessin de la montagne sur le côté extérieur est vraiment sympa.
  • L’avant du pied est effectivement plus large mais cela n’est pas non plus excessif.
  • Je me demande à quoi correspond l’empiècement en scratch sur l’arrière ainsi que les 2 passants… Après renseignements, il s’agit du système de fixation des guêtres (système que je ne pourrais pas tester ici, n’en ayant pas l’utilité)
  • Le laçage à l’air très précis avec une languette en haut du coup de pied, qui semble permettre un ajustement au plus près. Cette languette est rattachée de chaque côté, pour éviter qu’elle ne tourne.
  • Le dessin de la semelle et des crampons est vraiment drôle. On dirait une empreinte de patte de singe 😉 c’est original ! Les crampons ont l’air assez espacés, pour que la boue ne s’accumule pas.
Je l’enfile :
  • Quel confort ! Je me sens vraiment comme dans des chaussons. La chaussure est moelleuse, souple. On sent déjà l’amorti sous le pied sans avoir couru. Mes orteils ont effectivement de la place et je ne me sens contrainte nulle part.
  • Visuellement, ma première appréhension est levée. Non, cette chaussure ne fait pas un pied de clown. Au contraire, malgré la Toe Box large, les Altra Lone Peak paraissent fines et féminines.
  • Concernant le maintien du pied dans la chaussure, rien à redire. J’ai les pieds très fins mais avec un coup de pied bien marqué. Je craignais d’être trop large à l’intérieur et que ma cheville tourne. Il n’en est rien ! Je dirai même, c’est le contraire. Mon pied est parfaitement maintenu au niveau du milieu, de la cheville et du talon. Peut-être un peu trop large pour moi à l’avant mais cela ne devrait pas poser de soucis, étant donné que mon pied ne tourne pas du tout dans la chaussure (à vérifier dans les dévers)

Je suis agréablement surprise par cette première rencontre avec la Lone Peak. Allons tâter le terrain maintenant 😉.

Altra Lone Peak 4.5

Caractéristiques de la Lone Peak 4.5

  • Semelle extérieure MAXTRAC chevronnée
  • Semelle intermédiaire double EVA et A-Bound
  • Sangle au niveau du médio-pied
  • Pare-pierres StoneGuard
  • FootShape Toe Box
  • Gaiter Trap : fixation en 4 points pour guêtre
  • Empeigne en mesh
  • Épaisseur de la semelle : 25 mm
  • Drop : 0 mm
  • Poids : 259 g en taille 40
  • Coloris : rouge
  • Prix : 140 € (actuellement à 112 € sur I-run)

Altra Lone Peak 4.5

Sur le terrain

Spécificité du Drop 0

Petit rappel préalable : le drop est la différence entre le talon et l’avant pied. Plus le drop est faible, plus le pied est à plat dans la chaussure. Théoriquement, le drop 0 entrainerait moins de blessures, plus de confort, une meilleure dynamique de course. Il s’agit donc d’un changement de technique de course pour tendre vers une foulée naturelle bénéfique. Mais parfois, on peut lire également l’inverse (attention au risque de blessure) … C’est à s’y perdre…

N’étant pas spécialiste en biomécanique, je ne peux que vous inciter à vous renseigner préalablement sur votre technique de course pour savoir si un drop 0 serait adapté à la vôtre. Il peut s’avérer néfaste de passer trop rapidement d’un drop élevé (drop 10 ou 12) au drop 0, surtout si vous avez une attaque talon. La transition doit donc se faire dans le temps, pour ne pas risquer de blessure.

Me concernant, je n’avais jamais couru en drop 0 mais il faut savoir que j’ai l’habitude de courir en drop 4 à 5 depuis plusieurs années maintenant et que ma foulée est médio-pied. Cela m’a facilité grandement les choses. Je m’attendais à avoir des tiraillements dans les mollets mais pas du tout. Dès la première sortie, je me suis sentie très bien et n’ai ressenti aucune douleur que ce soit dans les tendons ou mollets. Je n’ai pas dû modifier ma foulée pour être à l’aise dans les chaussures. Je dirais au contraire que la foulée que j’adopte naturellement n’a pas été entravée. Cette excellente sensation a été confirmée lors des sorties suivantes. Je n’ai donc pas eu de transition à faire mais attention, cela ne sera peut-être pas le cas pour tout le monde.

Altra Lone Peak 4.5

Confort et amorti

Les premières sensations, que j’ai eues en les enfilant, sont confirmées en courant : je me sens vraiment comme dans des chaussons dedans… À la fois bien maintenue et avec cette sensation de liberté, dûe à la légèreté du modèle et au fait que je ne ressens aucune entrave à l’avant du pied. Une chose est sûre, ce n’est pas avec les Altra Lone Peak que je me ferai des ongles noirs (ma spécialité) ou ampoules. Aucun risque d’abîmer ses orteils ! D’autant plus que le pare-pierre et les renforts sur le mesh jouent bien leurs rôles.

La semelle de 25 mm garantie un très bon amorti. La Lone Peak est moelleuse tout en restant dynamique. Je suis agréablement surprise ! Vu la légèreté de la chaussure. Je l’imaginais un peu plus dure. Aussi, j’ai fait beaucoup de sorties en terrain technique de montagne et je n’ai pas senti les cailloux sous mes pieds malgré les sensations « minimalistes » que j’ai eues.

Ce confort et cet amorti peuvent permettre d’allonger les distances sans soucis. Long, très long, ultra… Je n’ai testé les chaussures que sur des longues sorties à la journée mais elles m’accompagneront sans aucun doute sur mon prochain ultra.

Maintien et stabilité

Le fort maintien au niveau du coup de pied, de la cheville et du talon se confirme sur le terrain. Le pied ne tourne pas à l’intérieur. Le système de laçage, avec la languette qui permet un parfait ajustement y joue pour beaucoup. De même, le pied ne glisse pas vers l’avant, dans les descentes.

La largeur de la Toe Box ne m’a causé aucun problème. Bien au contraire, elle permet une stabilité au niveau des orteils notamment dans les montées. Cela permet aux pieds, de pousser plus facilement et de gagner en puissance.

Un petit bémol pour moi toutefois dans les dévers : en cas de dévers trop marqué ou trop long, mon pied glisse un peu au niveau des orteils. À long terme, cela m’a provoqué un petit échauffement sous la voute plantaire. Mais attention, je pense vraiment que cela est dû à ma morphologie et à l’étroitesse de mes pieds. Il m’aurait peut-être fallu une toe box légèrement plus étroite.

Accroche et sécurité

Je n’ai pas pu tester les Altras Lone Peak 4.5 sur terrain boueux, les terrains étant particulièrement secs cet été. Hâte donc de voir ce que cela va donner cet hiver. Au vu du dessin des crampons sous la semelle, on peut penser qu’il n’y aura pas de soucis d’accumulation de boue sous la semelle. Reste à voir pour l’adhérence…

Concernant l’accroche, voilà ce que j’ai pu constater :

  • Une très bonne accroche sur sentier sec
  • Une très bonne accroche sur terrain rocailleux technique sec.
  • Une accroche normale, sans être exceptionnelle, sur roches et cailloux humides…

Attention donc à vos sorties montagnardes techniques par temps humide… Les Altra Lone Peak 4.5  ne sont pas des chaussures « antidérapantes » 😉

Altra Lone Peak 4.5

Technologie à la loupe

 Zero Drop

La plate-forme Zéro Drop offre un amorti total et place le talon et l’avant-pied à la même distance du sol. Cet équilibre naturel permet de garder les pieds, le dos et la posture du corps dans l’axe afin de minimiser les chocs et stimuler impact correct et faible lors des séances. Le tendon d’Achille et les muscles inférieurs du mollet, affaiblis par le port de chaussures de running aux talons surélevés, sont par ailleurs renforcés.

Foot-Shaped Toe Box

La toe box permet aux orteils de s’étaler naturellement et confortablement, tout en laissant le pouce droit. Cela améliore la stabilité et accroît la force de propulsion des orteils, pour une optimisation des performances de course. La Toe Box permet au orteils de se reposer et de s’étendre naturellement pour plus de confort et de stabilité dans les montées et les descentes.

Pare-pierre StoneGuard

Intégré entre les semelles intermédiaires, le matériau StoneGuard protège le pied tout en souplesse sur sol accidenté, déviant les cailloux sous la semelle intermédiaire, pour une course plus souple et plus stable.

Fixation Gaitertrap

La Lone Peak est dotée d’une patte auto-agrippante qui permet d’attacher des guêtres sans aucune sangle, empêchant ainsi les débris de s’accumuler sous la chaussure.

Ergots Trailclaw 

Les ergots biseautés, placés de façon stratégique sous les métatarses, stimulent la traction dans la zone des orteils.

Semelle Maxtrac

La semelle de la Lone Peak 4.5 associe accroche, traction et durabilité pour permettre de gravir les terrains difficiles.

Technologie Fit4her

La Lone Peak pour femme est customisée pour s’adapter à la forme unique du pied féminin, dont l’anatomie présente un talon plus rapproché du centre du pied, un cou-de-pied plus élevé, une voûte plus longue et un espace métatarsien unique.

Altra Lone Peak 4.5

Ligne d’arrivée

Rien à redire sur les Altra Lone Peak à part que je suis conquise ! Des chaussures très originales, que ce soit au niveau du design ou de la technologie. Une sensation de « courir librement » tout en étant protégée. Un confort exceptionnel !  Bref, une belle rencontre pour mon arrivée dans le monde du zéro drop 😉

Hâte de découvrir d’autres modèles de cette marque…

Altra Lone Peak 4.5

Pour s’équiper, c’est ici

Le test de la version homme de Altra Lone Peak 4.5
Notre précédent article sur les Lone peak

À propos de Magalie Lavergne

Check Also

Facet Columbia

Basket de randonnée – Columbia Facet

Nouvelle perspective avec la Facet de chez Columbia De nouveaux horizons, avec cette basket de …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

mi, sed nunc dolor dictum dolor.