Home / Accessoires / Lunettes Cébé – Modèle S-Track

Lunettes Cébé – Modèle S-Track

S-Track

L’accessoire indispensable de tout pratiquant de sport outdoor

L’essayer c’est l’adopter. L’utilité des lunettes me direz-vous ? Se protéger du rayonnement solaire mais pas seulement. Les lunettes peuvent aussi servir contre la pluie, le vent ou les projections d’insectes.

Le modèle Cébé S-Track permet tout simplement, d’avoir du style. Pourquoi pas ?

S-Track

Quels sont les critères prisés par les athlètes lorsqu’ils portent une paire de lunettes ? La légèreté, le maintien, le degré de protection, le contraste, le look

L’essentiel étant aussi de bien voir les obstacles qui se dressent sur le chemin, pendant une course ou toute autre activité. C’est donc ces différents paramètres du modèle S-Track, que nous avons testés à la rédaction du P’tit Trailer.

Les points clés

  • 8 coloris
  • Colori testé : Matt Black Silver (monture noire verres argent)
  • Catégorie : 1-3
  • Taille : L (adapté pour les têtes larges) ; disponible en M
  • Poids : 28 g
  • Prix : 134,90 €
Verres
  • En Polycarbonate
  • Traitement anti-buée
  • Traitement anti-rayures
  • Verre Sensor Vario silver
  • Interchangeables
  • Disponibles à la vue
Monture
  • Cébé exclusive S-Tech™
  • Monture double injectée
  • Gomme anti-dérapante sur les plaquettes de nez
  • Gomme anti-dérapante sur les embouts de branches

Premier regard

Les lunettes Cébé S-Track, taille L sont livrées dans un étui rigide, noir, en forme de demi-lune, muni d’un zip. Le logo, en forme de “boomerang à trois pales” et le nom de la marque sont clairement visibles, sur le dessus de l’étui.

Etui

Déjà, l’emballage donne un caractère racé et pratique au produit. L’étui est ajusté à la paire de lunettes Cébé S-Track. A l’intérieur, les lunettes sont dans une pochette souple qui sert aussi au nettoyage des verres, un classique.

Lorsque je sors le produit, je découvre une paire de lunettes aux branches noires et aux verres teintés. Ceux-ci semblent métallisés. Les S-Track paraissent légères et de qualité. L’expertise de la marque, dans ce domaine n’est plus à prouver.

S-Track

Les verres présentent également, une petite ouverture sur le côté ; sans doute une aération pour limiter la condensation, due à la transpiration lors de l’effort … Le logo de la marque est encore présent sur la monture et discrètement incrusté dans les branches.

Je remarque ensuite que ces lunettes sont différentes de la plupart des modèles, que j’ai déjà essayés. En effet, chaque branche est munie d’un insert. Il est en gomme noire et semble dessiné pour épouser la forme du crâne.

Le maintien et la légèreté au rendez-vous ? Place au test …

Sur le pré

Mode course à pied
  • Lieu : Parc de Saint-Cloud
  • Météo : Ensoleillée
  • Terrain : Chemins forestiers
  • Durée : Séances de 1 h 15 à 2 h 30

C’est équipé de mes nouvelles lunettes, que je pars sur les chemins et monotraces du Parc de Saint-Cloud. Question poids, rien à redire ; je ne sens pratiquement pas les lunettes lors de l’échauffement et pendant toute la durée de la séance.

Le maintien est assuré par les branches munies des spatules en gomme. La tête a beau bouger dans les enchaînements de virages et les relances, les lunettes tiennent bien en place. On peut évoluer en toute sérénité sans craindre de les perdre. Quand j’aborde les parties en sous-bois, un peu plus ombragées, je place les lunettes sur la visière de ma casquette. Là encore pas de souci, le produit tient bien en place.

S-Track

Lors que l’on change d’exposition, la transition photochromique s’opère tout à fait honorablement. Que l’on passe d’un chemin en plein soleil à un sentier plus ombragé, le matériel fait le travail. Au niveau du contraste, rien à redire non plus. Les verres, du modèle S-Track permettent d’apercevoir nettement les obstacles, comme les cailloux ou les branches. C’est encore là un gage de sécurité surtout si on évolue sur un terrain technique, où l’on sait qu’il faut redoubler d’attention, pour éviter de se tordre les chevilles.

Au bout d’une heure j’ai déjà bien transpiré. La condensation a été évacuée au début. Cependant sur la fin de la séance, j’ai les yeux qui me piquent à cause du sel. En effet, mes sourcils son en contact avec les montures. C’est rédhibitoire, mais je n’ai encore jusqu’à présent trouvé aucune paire qui évacuait totalement la transpiration et le ruissellement au niveau des yeux.

Ce premier essai m’a donc tout à fait conquis, à voir maintenant sur un autre type d’exercice qu’une séance à allure fondamentale.

Séance rythmée de VMA, 30-30
  • Lieu : Parc de Saint-Cloud
  • Terrain : Chemin large et ombragé
  • Durée de l’exercice : 50 min
  • Type d’exercice : 30 – 30 (30 s vite puis 30 s en récupération)

J’ai de nouveau rendez-vous sur mon terrain de jeu favori avec mon partenaire de toujours pour cette séance de VMA. C’est ainsi l’occasion de tester les lunettes sur un exercice différent.

Petit échauffement, avec des gammes (montées de genou, talon aux fesses, jambe de bois, …), la tenue des lunettes, grâce à la gomme et aux spatules des branches est impeccable. Pendant la séance de vitesse, le maintien est encore très efficace.

Les verres me protègent parfaitement du vent apparent créé par l’exercice.

Séance de vitesse

Je ne suis pas gêné, car je sens à peine les lunettes sur mon nez.

Pas de frottements à ce niveau là non plus, car la gomme nasale s’adapte correctement.

La transpiration encore, mais je prends cette fois le temps d’essuyer le matériel entre chaque série et d’écarter un peu la monture de mon front pour en diminuer les effets néfastes.

Le maintien et la légèreté du produit ont vraiment été un avantage pour ce type d’exercice. Cela a rendu les lunettes plus confortables. On parvient presque à les oublier.

Mode vélo de route
  • Lieu : Vallée de Chevreuse
  • Météo : Ensoleillée à couvert
  • Terrain : Route
  • Distance : 60 km à 80 km
  • Durée : 2 h 30 à 4 h

A chaque fois que je fais une sortie vélo, il est pour moi indispensable de se munir de lunettes. Je me sens de ce fait plus protégé contre le rayonnement solaire, le vent, et voire même les insectes qui pourraient se coincer dans l’œil.

Vélo

C’est encore l’occasion de tester le contraste et la variabilité des verres. Je suis quand même un peu gêné au départ, par les branches, car la technologie S-tech donne un peu d’épaisseur au produit. En effet, lorsque j’enfile mon casque, les lanières de celui-ci viennent appuyer sur les branches et créer des zones de pression sur le crâne, juste au dessus des oreilles. Je vais devoir m’adapter mais c’est moins pratique qu’une simple branche.

En ce qui concerne la visibilité, le contraste apporté par le produit est un atout non négligeable, vu que cela permet d’aborder le relief en toute sécurité et de se concentrer sur son rythme de pédalage.

La forme des lunettes donne aussi un profil un peu plus aérodynamique. La protection solaire convient tout à fait à ce genre de sortie puisque l’indice de protection maximum des verres est de 3.

Chevreuse

Mode « barbecue »
  • Lieu : Chez des amis
  • Météo : Temps chaud et ensoleillé
  • Terrain : Terrasse et jardin
  • Durée : Illimitée

Un peu de vélo encore, mais cette fois pour une cause plus noble, car c’est le temps rêvé ce dimanche, pour me rendre à un barbecue entre amis. Les lunettes feront donc double office : le vélo et le barbecue.

Il est en effet inutile de se charger de plusieurs paires. J’arrive à destination, après 20 km d’effort. Je quitte donc ma tenue de cycliste. Une douche plus tard, et me voilà prêt pour déguster quelques saucisses, tout en étant protégé du Soleil, grâce aux lunettes S-track. Celles-ci jouent tout à fait leur rôle et avec leurs verres neutres, tirant un peu sur le gris. Elles filtrent à merveille le rayonnement solaire.

Leur légèreté encore les fait oublier. On peut les porter jusque tard le soir. Bon évidemment, on remarque tout de suite qu’il s’agit d’un modèle sportif, mais pourquoi ne pas allier l’utile à l’agréable …

bbq

A la loupe

  • Technologie S-Tech (pour symbiotech) : Cette technologie assure un niveau de stabilité jamais atteint (plus de 40 % selon la marque) de la monture, grâce aux de points de contact supplémentaires. Créée pour et par des champions de sport, la technologie S’Tech est conçue avec un système de spatule recourbée, en forme de V, intégrée à l’intérieur de chaque branche. Il s’agit alors de créer deux nouveaux points de contact. Cela apporte un meilleur équilibre des lunettes de soleil et assure un parfait maintien sur le visage, pour une stabilité à toute épreuve. En effet, la partie arrière des branches est recourbée et antidérapante. Elle va parfaitement se positionner par rapport à la forme de la tête.
  • Verre Sensor Vario, photochromique de catégorie 1 à 3 : Dans certains environnements (forêts, montagne, …), les athlètes ont besoin de mieux distinguer les différentes teintes de marron. Comme la couleur marron est une addition de rouge et de vert, l’objectif de la marque a donc été d’augmenter la perception de ces deux couleurs. Pour atteindre cela, les verres sont fabriqués à partir de polycarbonate, injectés de pigments de couleurs et de pigments additionnels. Cela crée la courbe de transmission voulue. Ce type de verre améliore le contraste. Il protège également de la lumière bleue.

Détails

Pour connaître la différence entre les différents types de verres, présents sur le marché, cliquez ici.

  • Confort : Equipées d’une monture à double injection, les lunettes sont flexibles, pour un meilleur confort de portage.
  • Petit bémol : Avis aux sportifs aux cheveux longs comme moi, les branches des lunettes se prennent facilement dans les cheveux lorsqu’on les porte sur le sommet du crâne. Elles s’avèrent un peu pénibles à retirer car les cheveux s’enroulent autour. La technologie S-tech donne également un peu d’épaisseur au modèle et peut générer des points de compression au niveau de la tête, si on les utilise avec un casque en mode vélo ou vtt

Ligne d’arrivée

Cébé révolutionne la stabilité de ce type de produit grâce à la technologie S-tech. Les S-Track sont donc des lunettes outdoor stables et donc tout à fait adaptées à des sports de vitesse, tels que le trail ou le VTT.

Qu’on les porte sur le nez ou sur la visière d’une casquette, voire même sur le haut du crâne, leur maintien est plus que parfait. La marque l’avait annoncé. Cela s’est encore vérifié lors des tests.

Côté confort et style, là encore le modèle S-Track assure l’essentiel. Pour ce qui est de la protection contre les rayonnements solaires, les verres garantissent une variabilité entre un indice minimum de 1 et maximum de 3. On peut les porter à la mer ou à la montagne sans crainte pour ses pupilles.

En ce qui concerne le contraste pour terminer, les verres neutres font bien ressortir la couleur marron ce qui peut s’avérer pratique lorsqu’on évolue en sous-bois. Le modèle S-Track de Cébé permet donc d’évoluer en toute sécurité sur les sentiers forestiers et montagneux.

S-Track

La marque

La marque Cébé est spécialisée dans la création de lunettes de soleil, pour le sport (notamment running et montagne), de solaires pour le quotidien ainsi que de masques et de casques de ski. Née en 1892 dans le Jura, la marque    « Pure Adrénaline » se caractérise par ses produits pratiques et authentiques, nés de la passion de Cébé, pour les activités outdoor et les sensations fortes. Les gammes s’adressent aussi bien aux adultes qu’aux juniors.

Nos précédents tests de matériel

À propos de Nicolas Trawicki

Check Also

Vision One

TEST LUNETTES SOLAIRES CIMALP VISION ONE

CIMALP est une marque française créée en 1964. Faisant écho à son nom, elle conçoit …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

dapibus eget risus. mattis ipsum elementum venenatis, leo. Sed pulvinar