Home / TRIBUNE LIBRE / ITW des fondateurs de RunMotion Coach

ITW des fondateurs de RunMotion Coach

RunMotion

Voici l’interview de Guillaume Adam le cofondateur de RunMotion Coach. Une application lauréate du prix Innovation Digitale d’Inosport de coaching digital. La rédaction du P’tit Trailer a voulu en savoir un peu plus sur cette jeune startup française créée par des sportifs pour les sportifs.

LPT : Guillaume peux-tu te présenter à nos lecteurs ?

GA : J’ai commencé à courir lors de cross à l’école primaire, et j’ai tout de suite adoré courir. En étant enfant, j’avais un rêve, celui de porter le maillot de l’équipe de France d’athlétisme. A force d’entraînement et de persévérance, j’ai représenté la France à 2 reprises sur 1500 mètres aux Jeux de la Francophonie puis aux Jeux Universitaires. Depuis 2 ans, je me suis lancé sur marathon et trail et j’ai terminé 1er Français au marathon de New York en 2019 en 2h26.

RunMotion

LPT : Pourquoi avoir créé Run Motion ? Quels ont été les marqueurs et vos motivations ?

GA : L’idée de RunMotion est née lors d’un footing avec mon frère jumeau Romain. Nous partagions le constat que de plus en plus d’amis, de collègues nous demandaient des conseils pour progresser ou pour participer à une course sur route ou trail.

Nous avons voulu créer un service qui permette à chacun de réaliser ses propres objectifs et de s’épanouir. Le running c’est pour beaucoup de personnes un mode de vie, un moyen de se ressourcer et dépasser ses limites. Créer RunMotion c’est l’occasion de rendre un peu à la course à pied tout ce qu’elle nous a apportée, en accompagnant plusieurs dizaines de milliers de coureurs.

LPT : On connaît tous des applications de running, peux-tu nous présenter RunMotion et ce qui la démarque des autres ?

GA : Les applications de running les plus connues sont les applications de tracking comme Runtastic, Runkeeper ou Nike+. Elles ont parfois quelques programmes d’entraînement basiques.

Ce qui nous démarque c’est la qualité du coaching, sur route et trail, avec des plans d’entraînement sur-mesure générés par nos algorithmes. De plus les allures d’entraînement sont calculées à partir d’un modèle de prédiction de performance en course à pied auquel j’ai contribué au CNRS et au MIT.

L’expérience utilisateur est unique dans les applis de running puisque nous l’avons axée sur une relation avec un coach virtuel. Lorsqu’on télécharge l’application, une discussion automatisée démarre et on peut ensuite choisir la personnalité du coach : positif, autoritaire ou philosophe.

RunMotion

LPT : Run Motion c’est l’histoire de trois hommes, peux-tu nous présenter tes partenaires ?

GA : Avec mon frère Romain, nous avons une forte complicité. Nous avons toujours aimé partager notre passion de la course, via un blog sur nos résultats puis un site Internet sur l’athlétisme. Romain a participé à plusieurs championnats de France et a été directeur d’un accélérateur de startup. Tout de suite notre complémentarité, ingénierie pour moi et monde de l’entreprise pour Romain, a été une force pour lancer le projet.

Paul Waroquier était le coach de Romain. Il est plusieurs fois champion de France Master (+ de 40 ans) sur piste. Paul adore la psychologie du sport et a écrit l’Art de Gagner. Romain et Paul échangeaient beaucoup par WhatsApp, c’est ce qui nous a donné l’idée d’intégrer une interaction avec un coach virtuel dans l’application.

RunMotion

LPT : Ton frère t’accompagne dans cette aventure, pas trop compliqué de travailler en famille ?

GA : Au contraire, c’est une force car nous avons des compétences très complémentaires. Je lui fais 100% confiance sur la gestion d’entreprise et la commercialisation, et lui me fait 100% confiance sur le développement technique et le marketing digital. On se confie facilement sur nos ressentis et intuitions respectives et ça aide à la prise de décisions.

LPT : Vous avez fait le buzz sur le Marathon de Paris 2019 en courant en tête durant les 2 et 4 premier km avec Romain, un coup de maître qui crédibilise clairement l’application. Vous êtes de sacrés champions tous les deux. Parle nous de vos entraînements.

GA : Lors de mes études aménagées à l’INSA de Lyon, je pouvais m’entraîner jusqu’à 12 fois et 140 kilomètres par semaine. Aujourd’hui, je ne peux plus mettre autant d’énergie pour l’entraînement.

J’essaie de courir 6 à 7 fois par semaine. Pour le marathon de New York 2019, j’ai suivi le plus possible le plan d’entraînement fourni dans l’appli RunMotion Coach. J’essaie de courir une fois par semaine avec mon club de l’AS Aix-les-Bains pour avoir de l’émulation sur les grosses séances.

L’année passée j’ai pu recourir seulement 1 mois et demi avant le marathon de Paris après une blessure au genou. J’avais réussi à conserver une bonne forme en faisant du ski de fond 2 fois par semaine. Depuis, je suis pleinement convaincu de l’entraînement croisé, surtout pour le marathon et le trail.

RunMotion

LPT : Comment trouvez-vous le temps entre le travail, RunMotion et la course à pied ?

GA : L’entrepreneuriat demande un engagement de chaque instant, avec il est vrai une charge de travail de plus de 50 heures hebdomadaire. J’essaie de m’entraîner entre 6 et 10h par semaine, avec l’avantage de la course à pied de pouvoir courir à n’importe quel moment : matin, midi ou soir. A côté de Chambéry nous avons piste cyclable, montagne, donc on ne perd pas de temps dans les transports.

Quand les semaines sont très chargées, notamment en déplacement professionnel, on adapte, comme nos utilisateurs qui demandent à leur coach RunMotion d’alléger un peu le programme 🙂

LPT : Nous sommes curieux à la rédaction, Avez-vous d’autres projets pour continuer d’améliorer l’offre de RunMotion coach ?

GA : Nous avons régulièrement des suggestions au service client. En 2019, les 2 demandes les plus fréquentes étaient la connexion aux montres GPS et à Strava, et pouvoir choisir le jour de la sortie longue ou du fractionné. Après des mois de travail, on a pu sortir cette version 3 début février.

Je remercie d’ailleurs nos utilisateurs pour tous leurs retours pertinents. Même si l’application est automatisée, je peux toujours faire des ajustements depuis la base de données lorsqu’un utilisateur nous écrit. Nous allons enrichir le contenu dans les prochaines semaines, notamment en ajoutant des séances de renforcement musculaire.

RunMotion

LPT : Que peut-on vous souhaiter pour cette année 2020 ?

GA : Comme pour le buzz du marathon de Paris, nous aimons avoir des actions marketing créatives pour nous faire connaître. Nous en avons quelques unes de prévues pour 2020, dont une qui se passera du côté du marathon de Londres. On peut souhaiter à RunMotion Coach de passer de 50 000 à 150 000 utilisateurs sur 2020, et surtout souhaiter à nos utilisateurs une pleine réussite dans leurs objectifs.

Interview Ping-pong, une question, un mot :

Si je te dis :

  • Performance : Dépassement de soi
  • Objectif : Sub 2
  • Compétition : Jeux Olympiques
  • Trail : UTMB
  • Running : Fun
  • Marathon de Paris : Check
  • RunMotion Coach : Passion
  • Une bière : Beer Mile

RunMotion

Merci Guillaume de nous avoir accordé un peu de ton temps. Nous allons suivre prochainement un programme complet de RunMotion avec un coach digital pour une préparation spécifique trail qui nous amènera sur la ligne de départ de la TransAubrac (100 km 3500D+).

“Nous ferons un retour complet sur notre expérience.”

Nos précédents articles

Atteins tes objectifs running avec RunMotion Coach
Pour plus d’informations, c’est par ici

À propos de MATHIEU JESEQUEL

Check Also

Casquette verte

Confinement, entretien avec Alexandre Boucheix (dit Casquette verte)

En cette période unique que nous vivons, nous avons voulu recueillir les impressions et le …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

justo risus elit. quis fringilla et, Nullam nunc ut id