Home / Chaussures / Asics FujiTrabuco Lyte – Le Test

Asics FujiTrabuco Lyte – Le Test

FujiTrabuco Lyte

« Anima sana in corpore sano »

La célèbre citation « un esprit sain dans un corps sain » tirée des satires de Juvénal, a été reprise et modifiée par la marque japonaise, mondialement connue, Asics. Elle constitue l’acronyme de l’équipementier, sous la forme  « une âme saine dans un corps sain ». Le dicton inspire ainsi la ligne de conduite de l’entreprise, depuis le début de son histoire, en 1949.

La marque fabrique alors des chaussures de basketball. Asics devient ensuite réputée pour sa semelle en gel, une de ses innovations la plus connue. Elle en équipe alors ses chaussures de course sur route.

D’autre part, le modèle Trabuco constitue une série phare, dans le monde du trailrunning. Asics étoffe donc cette gamme, avec la FujiTrabuco Lyte, qui reprend les principales technologies de la famille.

La chaussure est conçue pour évoluer, en toute légèreté, lors des sessions de trail, sur sentiers ou terrain techniques. Le produit s’adresse aussi bien aux coureurs débutants que confirmés.

Il laisse ainsi place au rêve, avec la possibilité de suivre les traces de Xavier Thévenard, ultra traileur français de renommée internationale. En effet, celui-ci avait gagné l’Ultra Trail Mont Fuji en 2019, chaussé des FujiTrabuco Lyte.

Rencontre avec le modèle

La couleur de la chaussure tout d’abord. Asics a choisi avec ce modèle, des couleurs qui ne passent pas inaperçues ; du orange pour la semelle intermédiaire et les lacets, du bleu pour le mesh.

Le nom du modèle ensuite est inscrit en diagonale sur le côté externe de chaque chaussure mais reste discret. « Fuji » en référence au point culminant du Pays du Soleil Levant, symbole de dynamisme et de persévérance et cher à Hokusaï, le maître de l’estampe japonaise. Puis le mot « Lyte » pour la légèreté du modèle sans doute.

FujiTrabuco Lyte

Le motif sur la chaussure fait immédiatement penser à Benjamin Grimm, alias  la chose, un des personnages des 4 fantastiques. D’autres pourront y voir un rocher qu’on explose … il augure cependant d’un déplacement plus aérien que « Ben », le héros de l’univers Marvel.

Le drop n’a pas l’air trop important et on voit tout de suite que le modèle est destiné à une course plus dynamique, avec une foulée plus agressive. De ce fait, j’ai aussi l’impression qu’Asics a adapté un modèle conçu pour la piste, au trailrunning.

La semelle extérieure est dotée de crampons en forme de chevrons. Le produit semble donc paré pour le terrain technique et n’a apparemment rien à envier aux modèles, pourvus de semelles Vibram (le spécialiste du chausson d’escalade et des semelles à l’accroche infaillible).

Crampons

Je remarque également un logement pour les boucles des lacets sur le dessus de la languette.

Les pare-pierres sur l’avant semblent également convenir, à voir sur le terrain.

Les bandes caractéristiques de la marque sont toujours présentes sur les côtés de la chaussure et le logo sur une bande cousue sur le haut de la languette.

Des petits motifs réfléchissants à l’arrière, associés à une boucle pour enfiler les chaussures, et nous voilà équipés pour les sorties trail. Place au test, j’ai hâte …

L’essentiel

  • Semelle intermédiaire FlyteFoam : Légèreté, amorti et dynamisme
  • Empeigne en mesh : Respirabilité
  • Renforts sur la tige : Maintien
  • Languette au talon : Facilite l’enfilage et le retrait
  • Semelle extérieureAsics Grip : Adhérence et durabilité
  • Activité : Trail
  • Foulée : Neutre
  • Drop : 4 mm
  • Poids : 250 g en taille 42
  • Coloris : bleu / orange, existe aussi en noir / rouge et bleu/noir /semelle jaune
  • Prix : 130 € – On peut les trouver, de la couleur testée (bleu / orange) à 94 € sur i-run

Terrain

Sur le terrain

  • Lieu : Secteur Arcs 1600 – 1800 – 2000
  • Durée : 4 séances de 1 h 30 à 2 h 30
  • Dénivelé positif/négatif : 400 m à 600 m
  • Altitude max : 2400 m
  • Terrain : Sentiers de montagne, pierriers, racines
Asics et les sentiers de montagne

Je profite donc d’un séjour aux Arcs (commune de Bourg Saint Maurice) pour tester le modèle de chez Asics. Quoi de mieux qu’un terrain technique, pour éprouver les caractéristiques principales mais non exhaustives du produit à savoir : le confort, l’amorti, l’accroche, la stabilité

Je commence donc par un sentier monotrace, suivi d’un petit pierrier car j’avais quelques doutes sur l’amorti de la chaussure. Celle-ci est très dynamique mais il faut plutôt adopter une foulée médiopied, pour pouvoir en profiter davantage.

FujiTrabuco Lyte

Le premier tronçon, qui ne comporte pas trop de difficulté (peu de racine et de cailloux) est rapidement absorbé. Le produit permet d’évoluer en toute légèreté et on se sent voler. La nouvelle mousse de la semelle intermédiaire en FlyteFoam permet d’amortir le corps à la retombée de chaque foulée, quelque soit le terrain.

Au passage du premier pierrier, je suis convaincu par l’accroche de la semelle extérieure en AsicsGrip et la résistance du mesh. Le pare-pierre suffit aussi à protéger le pied, mais il ne s’agit que de quelques chocs succincts. Je peux évoluer en toute tranquillité, aussi bien en montée qu’en descente. 400 mètres de dénivelé positif plus tard, il est temps de rebrousser chemin. Une petite descente, sur un sentier, avec cailloux et racines ; les chaussures absorbent correctement les obstacles. Le confort et le dynamisme sont toujours au rendez-vous. Il y a de l’amorti. Je pense que la chaussure conviendrait de façon optimale, sur des trails courts et pour des coureurs légers. La séance de 2 h a été bénéfique et j’ai pu progresser sans crainte d’accélérer sur les portions les plus techniques.

Pour s’équiper avec notre partenaire Passion running

Passion running

 
Asics en terrain technique

Le menu des sorties suivantes (sentiers monotraces avec cailloux et racines, des descentes et des montées franches, du dfci¹, …) me permet de confirmer les points remarquables, du modèle FujiTrabuco Lyte : la légèreté, le dynamisme et l’accroche. Le doute n’est plus permis, je me surprends à dévaler les pentes et les gravir sans aucune appréhension.

Le mesh tient bon. La semelle adhère et l’amorti joue son rôle sur toute la durée des sorties. Même, lorsqu’il faut se pencher un peu plus ou se mettre sur l’arrière, on se sent en sécurité. La nouvelle venue dans la gamme Trabuco est une alliée de choix.

Pierrier

De plus avec les couleurs de ce modèle, on ne passe pas inaperçu. Les pieds se tordent. Les genoux grincent parfois mais la FujiTrabuco Lyte reste. C’est quand même agréable d’évoluer avec l’impression de ne rien porter. Peut-on suivre l’exemple des champions et pousser le produit sur un ultra ?

¹Dfci : voies de Défense des Forêts contre l’Incendie

À la loupe

Asics reprend ici deux technologies essentielles de la série Trabuco, avec la constitution de la semelle intermédiaire en FlyteFoam et le matériau de la semelle extérieure, Asics Grip.

AsicsGrip

  • Le nouveau modèle FujiTrabuco Lyte est encore plus léger qu’auparavant grâce à la nouvelle semelle intermédiaire  FlyteFoam™. Renforcé en fibres, matelassé avec un matériau plus léger que le standard industriel, cet amorti retrouve instantanément sa forme initiale à chaque foulée. Il confère en plus une absorption efficace des chocs. Le coureur bénéficie alors d’un déroulé aérien.
  • La technologie AsicsGrip™ de la semelle extérieure améliore la durabilité. Elle donne à cette chaussure une adhérence exceptionnelle, sur les rochers mouillés. La semelle est conçue pour être parfaitement en contact avec le sol, permettant ainsi de rester stable sur différentes surfaces. Les crampons placés stratégiquement permettent une accroche et une adhérence, sur toutes les surfaces.
  • Les détails réfléchissants sur l’arrière de la chaussure améliorent la visibilité.
  • L’empeigne douce et confortable entoure agréablement le pied et a des renforts pour une protection accrue.
  • Le range lacets, peut-être un peu grand permet de protéger les pieds des débris.

Détails

Ligne d’arrivée

Avec le modèle FujiTrabuco Lyte, Asics se replace dans le monde du trail. La marque permet ainsi aux traileurs débutants, comme aux plus expérimentés, en allant jusqu’aux athlètes professionnels, de se faire plaisir lors de leurs sessions de trailrunning.

La marque a joué la carte du dynamisme et de la légèreté, sans négliger le look. Je dois dire que c’est assez réussi.

Seul petit point à améliorer s’il fallait en trouver, un le range lacet un peu grand (ou une languette un peu longue).

Le modèle conviendra cependant plus aux coureurs légers et sur des trails courts. Ceux-ci sauront alors tirer un meilleur profit de la FujiTrabuco Lyte.

FujiTrabuco Lyte

Le derniers tests  shoes de la rédaction

 

À propos de Nicolas Trawicki

Check Also

Olympus 4

Olympus 4, amorti et maintien pour des sessions trail d’anthologie

Parmi les paires trail plébiscitées : l’Olympus. Polyvalente, cette nouvelle Olympus 4 est une alliée de premier choix …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

elit. libero nec in dolor nunc ut leo Aliquam consequat. felis