Home / Chaussures / Altra Superior 5, pour les trails courts – Le Test

Altra Superior 5, pour les trails courts – Le Test

Superior

Décollez avec la Superior 5

La marque américaine Altra (visiter le site) étoffe sa gamme trail, avec le modèle Superior 5. Destinée à des trails courtes distances (jusqu’à 50 km) et aux coureurs de moins de 80 kg, nous l’avons testée sur notre terrain favori (le Parc de Saint-Cloud) et à la montagne. Confort, stabilité, accroche, amorti, poids ; elle à tout d’une grande et mérite une attention particulière.

Découverte du produit

Déjà habitué aux modèles de la marque, celui-ci me surprend. La couleur orange, de cette Superior 5 est plutôt réussie. C’est en plus la couleur fétiche de la rédaction. La semelle extérieure est noire. Du bleu apparaît aussi. Je ne vais donc pas passer inaperçu.

On retrouve sur la Superior 5, toutes les caractéristiques, qui ont fait la renommée de la marque : la ¹Toe Box Footshape™, Le ²Balanced Cushioning™ amorti, … (lire notre article sur l’histoire de la marque). Qu’a-t-elle de plus par rapport aux autres modèles, dédiés aux trail-running ? Son poids ; il est vrai que le modèle semble léger. Peut-être une nouvelle façon d’intégrer la languette, pour un confort optimal ? Un Stone Guard™ (traduire par pare-pierre) amovible ?

Superior

La Superior 5 ressemble à s’y méprendre, à un mélange de Lone Peak (modèle réservé aux ultra-traileurs) et d’Escalante (dans la gamme route de la marque). Cependant, le modèle paraît plus épuré. La Superior 5 bénéficie en plus, d’une pièce superposée robuste pour protéger le pied. Altra ne s’embarrasse pas trop ici des détails, pour jouer la carte de l’efficacité.

¹Toe Box Footshape™ : littéralement boîte à orteil pour la silhouette du pied. Elle permet au pied de prendre toute sa place
²Balanced cushioning™ : On pourrait traduire cette expression par coussin équilibré pour l’amorti.

L’essentiel

  • Prix : 140 €
  • Poids du coureur : moins de 80 kg
  • Niveau du coureur : confirmé
  • Type de terrain : sec et roulant
  • Distance : trail court
  • Drop : 0 mm
  • Hauteur d’amorti : 21 mm
  • Poids de la chaussure : 284 g en taille 46

En détail

  • Semelle extérieure MaxTrac™ ; avec crampons multidirectionnels, pour une adhérence accrue et une meilleure traction
  • Une tige offrant une meilleure durabilité avec une pièce superposée
  • Système StoneGuard™ amovible ; pour une protection du pied face aux cailloux
  • Semelle intermédiaire : Quantic™
  • Footshape™, pour un mouvement et positionnement naturel du pied
  • Bonne respirabilité
  • Languette enveloppante

Superior

Sur le terrain

Quelques entraînements, au Parc de Saint-Cloud (sentiers monotrace, chemins forestiers, …) et plusieurs sorties en terrain montagneux technique (pierriers, racines et autres débris) auront suffi, pour tester les capacités de ce modèle.

Le confort

Lorsqu’on chausse la Superior 5, les orteils ont toujours de la place. Cela évite les frottements indésirables. On ne se sent pas compressé, comme dans les chaussures des marques concurrentes. Cela est dû à la fameuse “Toe Box” chère à Altra. Je sent alors mieux le terrain. Du coup, les appuis sont plus stables. Lors de mes “runs”, dans les pierriers d’Isola 2000, mon pied s’est mieux placé sur les cailloux. J’y ai gagné en sécurité et en confiance.

Superior

La technologie Balanced Cushionning augmente sans aucun doute, cette sensation, de confort. Les pieds sont comme dans des coussins. Quoi qu’il arrive, pas de frottements à regretter ; mais ça on le savait déjà. C’est la marque de fabrique d’Altra (nos tests). Quelque soit la course, quelque soit le terrain ; le pied est toujours bien installé dans la chaussure. La modèle est aussi très souple et rend donc le pied plus agile. Conséquence, moins de souci dans les passages plus techniques.

La languette

Le plus du modèle, Altra Superior 5 est sans bien sûr, la nouvelle languette. Celle-ci vient envelopper le pied, façon « burrito ». Il fallait y penser ! De cette manière, la languette ne bouge plus. Je ne ressens donc aucune gêne. Je peux évoluer en toute tranquillité sur les sentiers forestiers ou montagnards. Malgré la triple couche protectrice ; la chaussure est bien aérée (surtout sur l’avant du pied). La transpiration ne s’accumule pas ; ce qui pourrait être la cause d’échauffements inopinés. La chaussure bénéficie donc d’une bonne respirabilité améliorant ainsi le confort pendant la course.

Superior

La stabilité

La balanced cushionning plateform, système auparavant appelé Zero Drop, place le talon à la même hauteur que les orteils. La technologie oriente la course vers une foulée plus naturelle et un meilleur alignement du corps. Le pied bénéficie donc d’une excellente stabilité. Dans les virages ou en ligne droite, sur la terre comme sur les cailloux, le traileur peut évoluer en toue sérénité ; sans craindre de se tordre la cheville, dans les passages techniques. Altra, c’est du sûr.

L’accroche

Que l’on soit engagé en descente, sur les pierriers en montée, bref sur tout type de terrain, les crampons tiennent. Bien sûr, le modèle n’est pas équipé de semelle Vibram®, mais il assure quand même une bonne accroche. On peut ainsi évoluer en toute sécurité. Associé à un bon laçage, cela en fait un modèle performant.

Cailloux

L’amorti

Avec une épaisseur de semelle de 21 mm, la chaussure n’est pas taillée, pour des courses longues et techniques. Elle convient cependant parfaitement à des courtes distances comme le maratrail (42 km et souvent 2300 m de D+) voire inférieures. En effet, au bout de quelques heures, l’amorti ne suffit plus à palier les chocs répétitifs et la fatigue se fait alors plus ressentir. Pour les ultra-distances, les modèles comme la Lone Peak ou l’Olympus conviendront mieux. La chaussure est assez dynamique. J’ai pu donc me faire plaisir sur les sentiers d’Isola 2000.

Le poids

La légèreté du produit renforce cette sensation, de pouvoir être plus aérien et d’attaquer sur les monotraces techniques. Avec un poids de 284 g en taille 46, le modèle est plus destiné au coureur confirmé et n’accusant pas plus de 80 kg . Au-delà, l’amorti n’y résisterait pas. Ce paramètre renforce donc la sensation de dynamisme.

Superior

Protection

La chaussure bénéficie du traditionnel Gather Trap, pour fixer des guêtres et éviter que des débris viennent à l’intérieur de la chaussure. Je ne suis pas un adepte des guêtres, mais cela peut s’avérer pratique dans le sable, la terre voire les névés. Altra a ajouté comme sur la version précédente, un stone guard amovible, un peu relooké.

Il s’agit d’une semelle fine, un peu rigide, qui maintient l’intérieur de la chaussure. Le stone guard se place sous la semelle intermédiaire. L’objet protège la plante des pieds, des chocs contre les pierres ou les autres aspérités du terrain, comme les racines. Je n’ai pas utilisé l’artifice, car je préfère conserver la souplesse de la chaussure.

Isola 2000

Ligne d’arrivée

Avec la Superior 5, de chez Altra, on peut dévaler les sentiers en toute sécurité, et ce quelque soit le terrain. Le traileur, plutôt confirmé, prendra du plaisir avec ce modèle. Attention pour ceux qui découvrent la marque avec ce modèle, la course devient exigeante, car les mollets sont plus sollicités. La Superior 5 exprimera alors tout son potentiel, sur les trails courte distance ou pendant les entraînements, aussi bien sur les cailloux que les chemins monotraces. Le nouveau système de languette permet de gagner en confort. La couche supplémentaire sur la tige renforce la protection du pied. La Superior 5 de chez Altra est un modèle dynamique qui conviendra parfaitement aux coureurs légers. Elle fera aussi le bonheur des randonneurs …

Isola 2000

S’équiper avec notre partenaire

À propos de Nicolas Trawicki

Check Also

Lone Peak 10th

Altra fête les 10 ans de sa best-seller : la Lone Peak

Le concept Altra Aujourd’hui, les chaussures Altra (visiter le site de la marque) sont plébiscitées …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *